Magazine Société

On vole les terres de Philippe Layat pour construire un stade

Publié le 12 octobre 2014 par Lhommecontemporain @lhcontemporain

Philippe Layat est le dernier paysan à s’opposer au tracé des voies d’accès à l’ « OL Land », le nouveau grand stade lyonnais. Neuf des 25 hectares de Philippe Layat, agriculteur céréalier, sont soumis à une procédure d’expropriation. Prix du rachat de ses terres ? 1 euro le mètre carré… La raison de l’expropriation ? Le projet pharaonique porté par le président de l’Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas en vue de l’Euro 2016 de football. Ce projet comporte notamment un nouveau stade de 60 000 places et nécessite l’aménagement de nouvelles infrastructures routières. De l’annonce du site retenu rendu public en 2007 à la signature du permis de construire par le maire de Décines en février 2012, aux débuts des travaux en août 2013, le projet du grand stade de l’Olympique lyonnais a connu moult rebondissements et recours en justice. Alors que l’enceinte doit être livrée pour l’échéance de l’Euro 2016 de football, organisé en France, la construction des voies d’accès pose encore problème. Et alors qu’environ 80 expropriations ont déjà été réalisées, un paysan résiste toujours. Philippe Layat, installé dans la commune de Décines, soutenu par la confédération paysanne du Rhône, refuse de céder. Les lieux abritent non seulement


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lhommecontemporain 1066 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine