Magazine Cinéma

Laurence Anyways

Publié le 13 octobre 2014 par Dukefleed
Laurence AnywaysToo much...
Laurence a 30 ans et fait son coming out… pire encore… Il vit avec Fred, sa copine, et lui avoue n’avoir jamais supporté son corps d’homme et de vouloir changer de sexe. On va donc suivre sur plusieurs années cette histoire d’amour impossible au travers la mue du personnage principal ainsi qu’au travers des retrouvailles et séparations du couple.Xavier Dolan a seulement 23 ans lorsqu’il se lance dans ce film fleuve de 2h45. Le jeune homme a du talent, il incarne par sa maitrise du cadre, ses influences, ses expérimentations visuelles multiples paraissant sans limite, le cinéma contemporain. Visuellement très souvent bluffant par son inventivité, les dialogues souvent bien sentis, un fond musical très présent mais souvent bien placé ; un concentré de pop art moderne. Après, son film est trop… limite boursoufflé à l’excès ; la boulimie de l’auteur finit par donner le tournis. Son film ressemble trop souvent à un clip ; mais çà dure 2h45 tout de même ; successions de saynètes, parenthèses ouvertes sur un abîme, quelques scènes excessives,… La vertu d’une œuvre d’art est de faire réagir et de faire parler ; c’est le cas, ici ; c’est positif même si on a tous ses goûtsDolan un talent incontestable… vivement la maturité
Sorti en 2012

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dukefleed 11 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine