Magazine Cinéma

[Critique] Ninja Turtles

Par Wolvy128 @Wolvy128

3-étoiles

Affiche ninja turtles
Après une première trilogie au début des années 90, ainsi qu’un film d’animation en 2007, les Tortues Ninja font l’objet cette année d’une nouvelle adaptation cinématographique, sobrement intitulée Ninja Turtles. Le film est signé Jonathan Liebesman et s’intéresse évidemment aux quatre héros de légende. Leonardo, le leader, Michelangelo, le beau gosse, Raphael, le rebelle et Donatello, le cerveau, vont tout faire pour défendre la ville de New York, prise entre les griffes de Shredder. Entre deux dégustations de pizzas et un entraînement intense aux arts martiaux, prodigué par leur maître Splinter, ils vont accomplir leur destin, aidés par la courageuse reporter, April O’Neil (Megan Fox).

Malgré les innombrables avis négatifs qui ont fleuri sur la toile depuis la sortie du film, je dois reconnaître que j’ai plutôt passé un agréable moment devant cette nouvelle adaptation des célèbres tortues. Alors bien sûr, le film n’est pas exempt de défaut, bien au contraire. En particulier d’ailleurs sur le plan scénaristique où les personnages humains sont assez caricaturaux et manquent cruellement de profondeur. Sans oublier non plus les nombreuses ficelles narratives dont regorge l’histoire, et qui rendent parfois l’ensemble peu cohérent. Néanmoins, au-delà de tous ces défauts, le long-métrage dispose aussi de pas mal de qualités. A commencer par le point d’origine du récit qui, s’il diffère légèrement du matériau de base, n’en reste pas moins parfaitement dans l’esprit de la franchise. Un esprit que l’on retrouve d’ailleurs tout au long du film puisque les différents traits de caractère des tortues sont magnifiquement retranscrits et l’humour est quasiment omniprésent. Du coup, que l’on soit un fin connaisseur de l’univers des Tortues Ninja ou simplement une personne ayant grandi avec, on peut tout à fait y trouver son compte.

Photo ninja turtles

Ensuite, l’autre grande force de l’adaptation réside selon moi dans son aspect visuel travaillé, un point qui contraste nettement avec la relative pauvreté du script. Les effets spéciaux sont en effet de très bonne qualité et nous offrent quelques scènes d’action aussi impressionnantes que délirantes. J’en veux par exemple pour preuve toute la séquence de glissade à la montagne, qui nous emporte dans une chute vertigineuse comprenant les deux ingrédients phares du film : de l’action et de l’humour. A ce titre, il faut d’ailleurs souligner la mise en scène tout à fait correct du réalisateur qui, si elle ne transcende pas littéralement le projet, dynamise tout de même efficacement la plupart des séquences. Et le constat est identique pour les ralentis dont l’utilisation apporte indéniablement quelque chose en plus aux scènes, en nous permettant notamment d’apprécier encore davantage les acrobaties des tortues. Enfin, il est assez difficile de se prononcer sur les acteurs puisque les personnages manquent tellement de finesse et de développement qu’ils n’ont pas forcément grand-chose à interpréter. Disons simplement que Megan Fox fait du Megan Fox, et le fait plutôt bien.

En définitive, sans être un film indispensable, Ninja Turtles s’avère donc être un blockbuster familial plutôt divertissant et totalement fun. On regrettera toutefois le peu de subtilité et de profondeur du scénario, un aspect malheureusement trop souvent placé au second plan dans les grosses productions visant un large public.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines