Magazine Voyages

Mon top 10 sculptures antiques dans les musées: N°10: La tête verte de Berlin (Neues Museum, Berlin)

Publié le 20 octobre 2014 par Romain Delannoy

Elle est insolente de réalisme. Cette tête verte est l'une des stars du Neues Museum de Berlin qui a du caractère et qui fascine. L'art égyptien, on l'imagine souvent représentant des dieux et des pharaons (qu'on arrête souvente à Ramses II ou Toutankhamon), chatoyant avec toutes ses couleurs. S'il s'agit d'une statue alors parons la de bijoux et faisons lui porter des coiffures excentriques. Et bien non, aujourd'hui, on balance les clichés et on remonte le temps dans une autre Egypte.

SAM_0562

Les vieillards à l'honneur

Pourquoi dans le top 10? Le réalisme avant tout

On pense souvent que les Grecs ont tout apporté à la sculpture et qu'ils l'ont rendu parfaite, travaillant à fond sur le réalisme. Je ne peux démentir ce point de vue mais les Egyptiens ont aussi été très bons. Pourtant, cette tête verte n'a plus rien à voir avec le temps des pharaons. Il est fini le temps où ces rois à la barbe postiche domine sur la Haute et la Basse Egypte. Depuis, Alexandre le Grand est passé par là et ses généraux ont dépecé son empire. Les Ptolémées avaient mis main basse sur l'ancienne terre des pharaons mais désormais ce sont les Lagides qui règnent en maître. Oui car on a identifié cette tête du Ier siècle avant JC et autant vous le dire, l'art grec a fortement influencé l'art égyptien dont les origines sont réduites à peau de chagrin. Tout est une affaire d'influence et le mélange entre deux cultures est propre à créer des chefs d'oeuvre.

SAM_0563

Une sculpture qui ne cache pas ses rides

Mais intéressons nous de plus près à l'oeuvre plutôt que d'en déterminer sa source. Sur l'homme représenté, vous ne saurez rien car je n'ai pas fait plus de découvertes que les archéologues. On sait juste qu'il s'agit d'un homme chauve et vieux. Observez avec attention le travail exécuté sur les pattes d'oie ou les commissures des lèvres et les rides bien formées ici et là près des oreilles, entre les yeux et autour des joues. On saisit l'homme dans son âge mûr même si les yeux restent totalement symétriques et que les oreilles sont tout aussi parfaites. Cependant, quelle prouesse avec la technique de l'époque. La pierre, appelée le grauwacke est de couleur verte et dure. On ne peut que féliciter l'artiste de l'avoir poli de la manière la plus parfaite et rendre son sujet intense. Absolument saisissant!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Romain Delannoy 358 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine