Magazine Autres sports

Peyton Manning éclipse le record de Brett Favre

Publié le 20 octobre 2014 par Sixverges
Peyton Manning éclipse le record de Brett FavreLe # 18 décoche ses passes de touché # 507-508-509 et 510 dans un massacre contre les 49ers.
Yep, je vous avais dit ce matin que j’avais l’impression que Peyton ne ferait pas durer le plaisir, mais ce fut encore plus expéditif que prévu. Après avoir décoché des passes de touché sur ses 2 premières poussées, la deuxième lui permettant d’égaler le record, le # 18 a pris la possession exclusive du premier rang avec 3 minutes et 12 secondes à jouer à la première demie.
Emmanuel Sanders aurait du être la réponse à la question quiz « quel receveur a capté la 509e passe de TD du long front ? » alors qu’il s’était démarqué dans la zone de buts et qu’il allait capter le relais de 17 verges du Sherrif, mais l’orgueil du CB Tramaine Brock s’est interposé, celui-ci préférant concéder une pénalité d’interférence plutôt que d’être le CB battu sur la passe décisive. La pénalité a bien sûr donné un premier essai à la ligne d’une verge aux chevaux sauvages. Manning a d’abord manqué de synchronisme avec Julius Thomas avant de se rouler par terre, gracieuseté d’une jambette de son joueur de ligne sur le 2e essai.  Reculé à sa ligne de 8, il a alors rejoint Demaryius Thomas dans le coin de la zone de buts. Le receveur a démontré une belle concentration pour garder les 2 pieds en jeu et permettre à son pivot de devenir l’athlète ayant lancé le plus de passes pour le majeur dans l’histoire de la NFL.  Quant au pauvre Tramaine Brock, ce n’était définitivement pas sa soirée, car c’est encore lui qui fut victimisé par Manning sur la séquence! En passant, top-pouce aux receveurs des Broncos quiont bien niaisé leur joueur de tour de quart-arrière sur la célébration d’après-touché! 
Manning a rajouté une 510e passe de touché en deuxième demie et au rythme où il collectionne les majeurs depuis son arrivée dans les Rocheuses, qui sait jusque où il poussera cette marque. Félicitations à lui.
Cela dit, je ne veux pas jouer les rabat-joie, mais dans le grand ordre des choses, je ne pense pas que ce record soit si important pour l’héritage que laissera le # 18. Il s’agit évidemment d’une marque prestigieuse, mais Peyton Manning était déjà le meilleur QB de saison régulière de l’histoire de la NFL. Par contre, avant hier soir, il n’était pas le plus grand de l’histoire de la ligue et il ne l’est pas plus ce matin. Il ne le sera pas davantage même s’il se rend à 600 passes de touché. La seule chose qui permettra à Manning de dépasser Joe Montana, c’est de remporter une deuxième bague du Super Bowl. La bonne nouvelle, c’est qu’il a l’équipe pour y parvenir!
Ah oui, il y avait un match de football aussi ce soir…
Peyton Manning éclipse le record de Brett Favre
49ers  17  Broncos 42
Sur papier, ça devait être un bon match, mais ce ne fut jamais serré mesdames messieurs!
Dès sa première séquence offensive, Colin Kaepernick s’est retrouvé au sol, gracieuseté de DeMarcus Ware. Ce n’était qu’un prélude à sa soirée, lui qui fut rabattu derrière sa ligne de mêlée 6 fois. De l’autre côté, les Broncos et leur QB étaient clairement en mission.  Emmanuel Sanders a capté la première passe de touché de la soirée dès la première séquence offensive. La seconde, débutée en bonne position suite à un placement raté des visiteurs fut encore plus expéditive. 18 verges à Sanders, une p’tite course pour faire semblant et 39 verges à Wes Welker pour le majeur. Brett Favre était rejoint, mais surtout, c’était 14-0 Denver après à peine 12 minutes de jeu.
Une des choses que j’aime le plus regarder dans un match de football, ce sont les longues drives dans lesquelles se mêlent gros jeux défensifs, ripostes offensives et où des 3e jeux importants sont convertis, bref quand le terrain est durement gagné, mais que néanmoins la balle avance.  J’ai été bien servi en début de 2e quart alors qu’en besoin désespéré d’une réponse, les Niners ont conservé la roche pendant plus de 6 minutes, le temps de compléter 12 jeux. Anquan Boldin a notamment converti un 3e essai avec un très bel effort en revenant sur lui-même pour un catch de 18 verges. Par contre, quelques jeux plus tard, il a échappé ce qui aurait été un touché facile et les visiteurs n’ont récolté qu’un placement pour leurs efforts. En fin de demie, après que Manning eut battu le record, une longue passe à Brandon Lloyd sur un 3e essai et 17 verges à franchir a mis la table au touché de Stevie Johnson avec 17 secondes à jouer. Ceci a permis aux visiteurs de retraiter au vestiaire avec un minimum d’espoir, en retard 21-10.
L’espoir fut de courte durée. Aqib Talib a intercepté Colin Kaepernick dans sa zone sur la première poussée des Niners au 3equart et dès le jeu suivant, Manning y est allé pour la jugulaire en rejoignant Demaryius Thomas dans la zone payante sur 40 verges. Après un 3 & out des chercheurs d’or, les Broncos ont porté le coup de grâce d’abord grâce à une passe et course de 49 verges de Demaryius Thomas (qui a complété sa soirée de travail avec 8 passes, 171 verges et 2 majeurs) suivi d’une course de 37 verges de Ronnie Hillman. Le pointage était alors de 35-10 et tout ce qu’il restait à faire, c’était de donner du temps de jeu aux réservistes. Bien sûr, je m’en voudrais de ne pas souligner que Blaine « le chevreuil » Gabbert a profité de son temps derrière le centre pour décocher une passe de touché! Il n’est plus qu’à 487 de Peyton!!!!
La victoire consolide les Broncos dans leur rôle de meilleure équipe de la conférence américaine. Leur attaque n’a rien à envier à celle de l’an dernier, mais leur défensive est nettement supérieure. Quant aux Niners, leur 3e défaite les éloignent des Cards (5-1) et du premier rang de la division. Ils demeurent tout de même devant les Seahawks, mais la manière inquiète. Décimée par les blessures, la défensive s’effondre tandis que malgré des flashs qui font saliver sur son potentiel, Colin Kaepernick stagne dans son développement entraînant l’attaque dans une spirale descendante. En supposant qu’il n’ait pas déjà perdu son vestiaire, Jim Harbaugh a beaucoup de travail devant lui pour redresser la barque. 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines