Magazine Humeur

Il paraîtrait...

Publié le 21 octobre 2014 par Ericguillotte
mardi 21 octobre 2014

- qu’on va faire des économies. Oublions le chapon, le sanglier, la dinde, le saumon, le foie gras, la biche Ma biche, les huîtres, les marrons, les bûches et, oh my god, le chocolat sous tes formes si attirantes, succulentes et si séduisantes, oui, oublions tout ça, car parce que puisque les médecins généralistes sont appelés par leurs syndicats à fermer leur cabinet du 24 au 31 décembre, pour protester contre le projet de loi santé et demander l'ouverture de négociations conventionnelles. Donc, on ne peut pas se permettre une éventuelle indigestion, personne ne sera là pour ne nous prescrire un p’tit Maalox, une poignée de Gaviscon ou un peu de Phosphalugel. Puisqu’aucun de nous n’a envie de mourir de surbouffisation aiguë, abstenons-nous, et laissons notre porte-monnaie gonflé des quelques piécettes que les impôts n’auront pas pris, et dinons, pour Noël, d’un artichaut par personne suivi de quelques châtaignes que nous serons allés glaner en forêt domaniale. Je vous indique humblement le meilleur parfait et exemplaire chemin à suivre mais vous pouvez choisir des routes de déroute.
- que Paul McCarthy a renoncé à réinstaller son œuvre sur la place Vendôme. Depuis son installation au cœur de la capitale, jeudi dernier, dans le cadre de la Foire internationale d'art contemporain, cet arbre de Noël gonflable, vert, pouvait aussi évoquer également, et surtout ont estimé bon nombre d’observateurs, et y compris de l’aveu même de l’artiste, un plug anal. Déjà, certains, dont je faisais partie, se demandaient combien Paul avait pu toucher pour ce truc gonflable censément gonflé, subversif, dit-on chez les artistes contemporains branchés. Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus ont débranché l'alimentation de la soufflerie puis, profitant de l'absence de l'agent de sécurité, ont coupé une sangle de la structure qui s'est affaissée. Trouver ça de mauvais goût, facile, inutile, nul, non avenu, trop cher payé, incongru, malvenu, c’est une chose, c’est même un avis, mais détruire ? A moins qu’ici, détruire soit un acte artistique, un happening, une performance, comme on dit chez les artistes contemporains branchés ? Auquel cas, on peut tous jouer à celui qui se mord la queue le plus fort. Je vous indique humblement le meilleur parfait et exemplaire chemin à suivre mais vous pouvez choisir des routes de déroute.
- que selon une étude conduite par le Panorama Education, pour avoir de meilleures notes, la solution serait de se trouver des points communs avec son prof. Collecte d’informations, distribution de questionnaires, recoupements, observations des bulletins trimestriels et analyse finale, la chose est avérée, s’il y a des points communs, les notes remontent. Oui, d’accord, mais bon. Au collège ou au lycée, il y a plusieurs profs, avec des préférences différentes, des profils différents, des personnalités différentes. Comment réussir à avoir des points communs avec tous ? C’est impossible. Sauf à tricher. Plus besoin d’antisèches risquées, la solution se situe en amont, il faut utiliser les réseaux sociaux, apprendre tout ce qu’on peut apprendre sur chacun des professeurs, se faire des fiches, glisser subrepticement dans des copies ou furtivement au détour d’un couloir quelques informations prouvant fallacieusement que des points communs existent, de façon suffisamment voyante pour que les profs les notent, et suffisamment discrète pour qu’ils ne remarquent pas la supercherie. Puis on verra ses résultats grimper. Est-ce que ça marche avec le salaire et le patron ? Essayez ! Je vous indique humblement le meilleur parfait et exemplaire chemin à suivre mais vous pouvez choisir des routes de déroute.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ericguillotte 741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines