Magazine Politique

Petit message pour Mmes Duflot et Batho, Mr Morelle, et tous ceux qui voudraient cracher dans la soupe

Publié le 21 octobre 2014 par Leunamme

C'est le grand truc du moment, sortir un livre à charge sur le gouvernement en général et sur François Hollande en particulier, alors que l'on a fait partie prenante du pouvoir, que ce soit comme ministre ou comme conseiller (voire comme concubine, n'oublions pas Mme Trierweiler !). Le livre en question, s'il présente rarement un grand intérêt politique, et encore moins littéraire, a toutefois le grand avantage de faire parler de son auteur dans les médias. Il faut dire que sans cela Mme Batho ou Mr Morelle seraient un peu oubliés.

Sur le fond, on peut difficilement être en désaccord avec les reproches formulés : politique inefficace, reniement des promesses, etc. Sauf que, a l'instar de beaucoup de français, je savais en votant Hollande qu'il ne fallait rien attendre de lui ni des socialistes. Oh ! je ne suis pas grand clerc ni devin, mais j'ai juste un peu de mémoire : à chaque fois que les socialistes sont arrivés au pouvoir, ils ont toujours trahi leurs électeurs, renié leurs promesses et fini par faire la politique de la droite. Toujours à 2 exceptions prés : 1936 avec le Front populaire et Léon Blum (quelques mois seulement), et les deux premières années du premier mandat de François Mitterrand. C'est tout et c'est bien peu. François Hollande n'étant de la trempe ni de Léon Blum, ni de François Mietterrand, cela se serait vu quad même, il ne fallait rien en attendre.

Pourtant, ce que moi, petit français de base, et ce que beaucoup de Français savaient, Mmes Batho, Duflot et Mr Morelle, malgrè leur instruction, malgrè leur fréquentation assidue des cercles rapprochés du pouvoir, eux, l'ignoraient. Quels naïfs font ils !

Et ils voudraient que l'on continue à confier le pays à des naïfs ? Mais c'est qu'en plus ils seraient bêtes ! Parce que la vérité, elle est crue, elle est sordide, mais il faut la dire pour éviter de se faire berner une nouvelle fois par des imposteurs : Cécile Duflot, Delphine Batho, Aquilino Morelle, et tous ceux qui demain, une fois éjectés du pouvoir iront cracher dans la soupe, savaient qu'ils ne fallait rien attendre de François Hollande, savaient dès le départ que la politique d'austérité était mortelle pour le pays. Ils le savaient mais ils y sont allés, et pour une seule et unique raison : parce que la soupe était bonne !

Alors oui, leurs critiques sur la politique menée par François Hollande et Manuel Valls sont justes, mais on les a pas attendus pour s'en rendre compte. Pire, si ce gouvernement est en train de tuer pour longtemps l'idée même de gauche dans ce pays, ces trois-là et tous ceux qui les suivront sont eux en train de discréditer, et pour plus longtemps encore la notion même de politique. Et ce faisant, ils font le lit de Marine Le Pen qui n'en demande pas tant !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines