Magazine Cinéma

Sublime de Christina Lauren

Par Evenusia @Evenusia

sublime

Sortie VF le 30 octobre 2014

Résumé de l'éditeur : chez Hugo&Cie, collection Hugo Jeunesse

Dès l’instant où Lucy aperçoit Colin, elle sait ce qu’elle représente pour lui. Lorsqu’ils se croisent, les deux adolescents se reconnaissent. Mais leur amour n’est pas un amour ordinaire. Colin, qui a déjà séduit la moitié des jeunes filles du pensionnat Saint Osanna, se rend compte très vite que la jeune fille n’est pas comme les autres. Evanescente, fragile, elle disparaît parfois, tout le monde ne la voit pas comme lui. Qui est elle vraiment ?  » Je donnerais n’importe quoi pour ces moments volés ensemble « . Seul rescapé de sa famille, après la mort de sa soeur et de ses parents, Colin prend des risques insensés avec sa propre vie, se met en danger, comme s’il ne parvenait à être physiquement avec Lucy que lorsqu’il se trouve lui-même, à la frontière de sa propre mort. Devenu drogué à l’adrénaline, il pousse si loin les limites de la témérité, que Lucy en vient à se demander si, à défaut d’être l’ange gardien qu’elle est censée être pour lui, elle ne serait pas en train de contribuer à sa perte. Un roman jeune adulte, troublant, onirique, complexe et envoûtant, qui nous entraîne dans une atmosphère particulière qui n’est pas sans rappeler celle des films Sleepy Hollow ou Le Sixième Sens.

Mon avis : 

Colin a perdu ses parents dans un accident d'où il est le seul rescapé. Depuis qu'il est devenu orphelin, il est toujours prêt à braver le danger. Sur son vélo il exécute avec son meilleur ami, Jay, les figures les plus insensées et il se retrouve régulièrement à l'infirmerie ou même à l'hôpital avec des blessures plus ou moins graves. Au lycée Il fait la connaissance de Lucy, débarquée de nulle part et qui semble passer inaperçue aux yeux de tout le monde. Incroyablement attirés l’un vers l’autre, ils deviennent vite inséparables mais la première fois qu’il essaye de la toucher, Colin se rend compte qu'elle n'est pas comme lui. Comme elle-même n’a pas de réponses à ses questions, il va essayer d'en savoir un peu plus sur elle. Mais ce qu’il va trouver risque de le changer à jamais. 

J'avoue avoir été complètement déstabilisée par ce roman. Je n'ai tout d’abord pas retrouvé la fluidité d'écriture de Christina Lauren. Les idées sont confuses et parfois je m'y suis reprise à plusieurs fois pour savoir qui parlait ou ce que l'auteure avait voulu dire. J'ai rapidement compris qu'on nous laissait volontairement dans le flou à l'image de nos deux héros qui, pour des raisons totalement différentes, ne savent pas vraiment où ils vont. L’alternance des points de vue des héros, traitée à la troisième personne ajoute à cette confusion.

Nous sommes ici dans un pur roman d'amour Young adult. Cette histoire nous parle d’un sujet maintes fois traité, celui d'un amour impossible entre deux êtres venant de deux mondes différents. La splendide couverture donne déjà un aperçu de ce qu'on va lire. L'histoire est un peu lente à se mettre en place malgré que ce soit un tome unique mais l'intrigue est plutôt bien amenée. Les indices découverts au fur et à mesure nous mettent la puce à l’oreille.  

L’originalité de ce récit réside dans ce que les auteures (je rappelle que Christina et Lauren sont deux femmes) ont mis l'accent sur l’impossibilité d’un amour physique, ce qui est assez délicat étant donné le type de lectorat auquel est adressé le roman. Elles se débrouillent plutôt bien dans cet exercice et les scènes d'amour restent mignonnes et romantiques mais nous sommes loin des papillons dans le ventre caractéristiques de ce genre, car le ton reste un peu clinique et le style un peu terne. Les personnages parlent constamment à demi-mots et on essaye de comprendre et d'interpréter ce qu'ils ont bien voulu dire. On se questionne, on émet des hypothèses avec le peu d'indices qui nous sont donnés et l’intrigue nous tiendra donc en haleine jusqu'à une fin quelque peu surprenante où chacun comprendra ce qui lui semblera bon et un grand nombre de questions resteront malgré tout en suspens, nous laissant un peu sur notre faim.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines