Magazine

Mère ou salariée il faut choisir!

Publié le 29 juin 2014 par Fleurdemalice
Je n'ai jamais eu de chance au niveau du boulot mais il parait qu'un jour la roue tourne...
Je ne suis pas venue aujourd'hui part cet article me plaindre de mes anciens boulots ni même de mes employeurs  mais plus précisément de la discrimination faite aux femmes, aux mères.
Oui parce que bon les femmes et les hommes sont égaux (mais ca c'est pour de faux),
Je vous remets dans le contexte je trouve un boulot super sympa, au bout d'un certain temps j'annonce à mon employeur ma grossesse, tout ce passe bien mais lorsque je lui ai annoncé ma seconde grossesse c'était catastrophique.
Oui j'ai l'impression aujourd'hui qu'il faut choisir entre assumer son rôle de maman et celui de salarié, sommes nous moins compétentes une fois que nous avons des enfants?
Lors de mon dernier entretien passé il y à quelques semaines la je tombe de haut, le poste correspond exactement à ce que j'aspire et lors de l'entretien trois questions : Vous fumez? Vous avez des enfants? Vous voulez un troisième enfant?
Je crois que si j'avais pu je me serez liquéfiée.
Oui nos choix personnels sont jugés lors d'un entretien, ces choix qui n'ont rien à voir avec nos compétences, notre façon de travailler. Si je fumais, si je décidais d'avoir un troisième enfant serais je moins investie?
Moi ca me sidère je n'entends jamais d'hommes se plaindre à ce sujet non parce qu on ne leur demande pas combien d'enfants ils ont, ni si ils souhaitent en avoir d'autres pourtant ils sont tout autant responsable que nous de leurs enfants, ils peuvent eux aussi prendre un congés parental, s'absenter lorsque leur enfant est malade, ont un congés de paternité.
Aujourd'hui j'ai cette envie de crier haut et fort que je suis maman et que le fait d'avoir porté la vie ne change rien à ma motivation, mon implication ni même à mes compétences bien au contraire, j'ai appris à relativiser,  je me suis perfectionnée dans mon organisation et ma gestion du temps, je sais garder mon calme, je suis plus optimiste et compréhensive, j'ai gagné en assurance.
Alors a vous chers recruteurs qui vous souciez  de ce que je compte faire avec mes ovules, qui considérez mes enfants comme un frein je vous dis aujourd'hui merci de ne pas m'avoir embauchée car à travers ces questions c'est votre intolérance et votre étroitesse d'esprit qui ressort.
Et je me demande quelles valeurs vous apportez à votre entreprise...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fleurdemalice 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog