Magazine Conso

Femmes, comment avoir des cuisses sexy et musclées

Publié le 03 novembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

C’est facile. D’avoir des cuisses sexy et musclées. Il faut être brune. Courir une fois toutes les 6 semaines, de préférence à Houilles ou Fécamp. Etre vieille de 44 ans. Et manger des énormes crêpes au chocolat frangipane pommes chaudes XXL au Lann-Bihoue (clic) à Etretat.

Après l’effort le réconfort ! Elle a couru, elle a la crêpe chocolat frangipane pomme XXL ! @malinmaligne pic.twitter.com/sSyS8Bv9VN

— Aux anges etc. (@auxangesetc) 2 Novembre 2014

Après et même avant t’es bellerougeaude comme  ça, avec des cuicuisses toutes marbées par le vent frais du large et galbées par 45 mn de footing à feu doux (température extérieur de 16°).

Elle a couru à Fécamp! Elle est toute rouge ! Toute rose des cuicuisses ! @malinmaligne pic.twitter.com/aiodzwRrI3 — Aux anges etc. (@auxangesetc) 2 Novembre 2014

Ce démarrage en trombette pour vous écrire que le week-end dernier d’un galet blanc-noir est à marquer, nous étions partis en goguette à Dieppe, Fécamp et Etretat, à la découverte des restaus gastro, des falaises et des vagues scélérates.

Les voiles d’or à Dieppe (clic), un menu dégustation avec 2 plats de poissons  copieux pour faire oublier à Mel qu’on était le 1er novembre. La Toussaint. Les chrysanthèmes commerciaux. Excellent repas quoiqu’un peu cher, 55€ sans le vin. Je ne bois pas de vin quand je roule, boire ou conduire, elle a choisi. Je conduis.

Coucher à l’hôtel Le grand pavois de Fécamp (clic), top chambre, top vue sur le port et les maisons à flanc de falaise, prix spécial parisiens CSP+, 225€ la nuit et 16€ les petits déj. Gloups. Accueil sympathique. Même plus.

Balades sur les plages de Dieppe, Fécamp et Yport, splendide lumière, magnifiques rires de Gaspard tout mouillé par une vague surprise, jolis souvenirs en photos, absences fréquentes de Mel partie rejoindre son étoile. Quant à moi, je me demande encore où courir sur du plat à Fécamp… j’ai escaladé les falaises en direction du GR21, je suis tombé sur un chemin gallo-romain à ne pas mettre sur la route d’un contemporain hors de forme, j’ai atteint le cap Fagnet par la côte de la vierge, j’ai couru à 8′ au km sur son versant satanique mais je me suis fini à 4’30 sur le dernier km. Je vais mieux, les puls baissent, ça va bien.

Abonnez-vous au tableau La côte d’Albatre, Fécamp, Dieppe, Yport de Auxangesetc sur Pinterest.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine