Magazine Design et Architecture

Edimbourg - ecosse (uk)

Publié le 03 novembre 2014 par Aelezig

Édimbourg est une ville de la côte est de l’Écosse et sa capitale depuis 1437. Elle est le siège du Parlement écossais, qui a été rétabli en 1999. Sa population était d'environ 500.000 habitants en 2005 (c’est la deuxième ville d’Écosse derrière Glasgow).

La ville est construite sur des collines volcaniques qui fournissent chacune un point de vue différent sur la ville. Elle est dominée par son château dont les fondations remontent au VIIe siècle.

z21

Histoire

Des hommes se sont installés dans la région depuis l'âge du bronze, en laissant des traces de constructions primitives en pierre sur Holyrood, la colline de Craiglockhart et les collines de Pentland. Les Romains arrivent au début du premier millénaire de notre ère. Ils découvrent une tribu celte Brythonic qu'ils appellent Votadini.

Edimbourg, devient l'une des premières municipalités du royaume d'Ecosse. Au cours du Moyen Age, elle se développe rapidement et continue à s'épanouir économiquement et culturellement avec la Renaissance.

En 1603, le roi James VI d’Écosse hérite du trône d'Angleterre, unissant les deux royaumes en une union personnelle connue sous le nom d'Union des Couronnes. Mais l'Écosse reste un royaume souverain avec son parlement. Le roi James VI est à Londres où il tient sa cour, maintenant sa juridiction en Écosse à travers son Conseil Orivé qui ne reçoit que des instructions écrites et exécute sa volonté. En dépit de la promesse de venir tous les trois ans, il ne revient à Édimbourg qu'une fois, en 1617.

Les terrains disponibles pour le développement étant restreint, les maisons d'Edimbourg montent plutôt en hauteur. Les bâtiments de onze étages sont courants et il y eut des records avec quatorze ou même quinze étages, une version précoce du gratte-ciel d'aujourd'hui. Plusieurs des structures en pierre peuvent encore être vues aujourd'hui dans la vieille ville.

z08

Le château d'Edimbourg

En 1706 et 1707 les actes de l'union sont passés par les Parlements d'Angleterre et d’Écosse unissant les deux nations définitivement dans le Royaume-Uni.

La ville est au cœur des Lumières d'Écosse. Édimbourg est devenue un centre culturel important, lui valant le surnom d'Athènes du Nord à cause du style gréco-romain de l'architecture de la ville nouvelle, ainsi qu'à l'élévation de l'élite intellectuelle écossaise.

L'acte d’Écosse de 1998, entré en vigueur en 1999, établit un parlement écossais délégué et un exécutif écossais, renommé Gouvernement écossais en 2012, tous deux basés à Édimbourg, responsables du gouvernement d’Écosse, avec des domaines réservés tels que la défense, la fiscalité et les affaires étrangères demeurant sous la responsabilité de Westminster. En 2014, un référendum est organisé pour décider de l'indépendance du pays ; c'est le NON qui l'emporte, les Ecossais restent au sein du Royaume-Uni.

Au sud-est du centre-ville, domine Arthur’s Seat. Il surplombe le palais de Holyrood ainsi que la vieille ville toute proche. C'est un ensemble de cheminées du principal volcan sur lequel Édimbourg est construite. Le volcan s’est effondré et a basculé sur le côté, faisant de ces collines les plus élevés à la ronde. Il fait partie des sites d’intérêt scientifique en matière de géologie du Royaume-Uni.

z09

Palais de Holyrood

La vieille ville a préservé sa physionomie médiévale ainsi que de nombreux bâtiments datant de la Réforme. Elle est délimitée sur un côté par le château, d'où l'artère principale (le Royal Mile) descend. Des ruelles (appelées closes ou wynds), et qui partent de Royal Mile descendent de part et d'autre de la colline. De larges places marquent l'emplacement des marchés ou entourent les principaux bâtiments publics, comme autour de la cathédrale Saint-Gilles ou le palais de justice par exemple…

Leith qui est le port d'Édimbourg, est toujours considéré comme une entité séparée de la ville, et sa fusion avec celle-ci en 1920 a été à l’origine d’un fort ressentiment. Avec le développement de Leith, Édimbourg a attiré de nombreuses compagnies maritimes qui offrent désormais des croisières vers la Norvège, la Suède, le Danemark, l’Allemagne et les Pays-Bas. Leith accueille l'ancien yacht de la reine, le Britannia désormais à la retraite.

Le brassage de la bière est une industrie traditionnelle de la ville. Avec la fermeture de la brasserie Fountainbridge en 2005, la Caledonian Brewery est désormais la plus grande brasserie d’Édimbourg.

z10

Le secteur du tourisme est un des principaux soutiens de l’économie de la ville. Édimbourg est la principale destination des touristes en Écosse et la seconde dans le Royaume-Uni après Londres, et son importance grandit un peu plus chaque année, soutenue par la croissance de l’aéroport d’Édimbourg et un réseau ferroviaire reliant bien la ville au reste du royaume. Le Festival International d’Édimbourg attire chaque année un nombre important de visiteurs ainsi que la fête de Hogmanay au Nouvel An. Les festivals d’Édimbourg du mois d’août doublent la population.

Le 12 mars 2004, Édimbourg s'est vue attribuer le statut de Fairtrade City, pour son engagement dans la promotion du commerce équitable.

A voir un jour (au printemps 2015 si tout va bien...)

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte