Magazine Cinéma

Interstellar

Publié le 03 novembre 2014 par Captainblogbuster @dionombo

Interstellar-poster-2

Le film raconte les aventures d’un groupe d’explorateurs qui utilisent une faille récemment découverte dans l’espace-temps afin de repousser les limites humaines et partir à la conquête des distances astronomiques dans un voyage interstellaire.


Christopher Nolan est de retour! Le réalisateur n’a plus rien à prouver, il suffit de jeter un coup d’œil sur sa filmographie pour s’en assurer. Parmi ses derniers films, on peut souligner la qualité discutable de The Dark Knight Rises mais je préfère retenir Inception qui, selon moi, est un chef d’œuvre. Vraie curiosité lors de sa sortie, Inception est ce genre de film qu’on arrive pas à se sortir du crâne lorsqu’on sort de la salle. Mieux, c’est le genre de film qu’on savoure encore plus au deuxième visionnage, on remarque tout les petits détails qu’on avait pas vu la première fois. Bref, Christopher Nolan a mis la barre assez haute avec Inception et c’est avec une attente toute particulière qu’on découvre Interstellar. Après le monde des rêves, Nolan nous fait voyager dans l’espace et le temps. Ce voyage vaut-il la peine?

interstellar_a

Une chose est sûre: Interstellar va diviser énormément. C’est le type de film où c’est tout ou rien, chef d’œuvre ou déception. Je vais aller droit au but: je fais partie de la catégorie de ceux qui considèrent ce film comme une véritable…. réussite! Mais je suis aussi conscient que le film comporte des points qui pourront rebuter certains. Ce qui est plaisant avec Interstellar, c’est qu’il est dans la lignée des grands films de science-fiction des années 80-90. L’influence la plus évidente est bien évidemment 2001: L’Odyssée de l’espace, l’un des films préféré de Nolan. Par moment, Interstellar m’a un peu fait penser à Contact. Vous l’aurez compris: si vous êtes amateur de ce genre, vous serez conquis, si ce n’est pas le cas, vous allez avoir beaucoup de mal à être transporté par cette odyssée.

-ef118340-ea83-469a-bf9e-58800b56e569

Le sujet d’Interstellar est simple: une équipe d’astronautes doit explorer une autre galaxie pour trouver une planète habitable. Avec une Terre à l’agonie et hostile, on comprend ce qui est en jeu. D’ailleurs, Christopher Nolan ne sombre pas dans la facilité en nous affichant des grandes villes dévastées. Non, il fait simple et efficace en nous montrant de la terre aride et de la poussière. Alors que certains auraient pu tomber dans la facilité en nous offrant une débauche de spectaculaire et de catastrophes spatiale, Nolan nous offre du spectaculaire mais aussi de l’émotion. On pourrait même trouver une certaine poésie dans quelques passages. Niveau émotion, on sera touché par le lien entre Cooper (Matthew McConaughey) et sa fille. D’ailleurs, cette relation sera un peu le fil rouge du film. Le réalisateur n’hésite pas à aborder plusieurs thèmes: l’écologie avec notre planète à l’agonie, la conquête de l’espace et aussi la famille. Un des points intéressant d’Interstellar est sa narration. Elle est riche en explication scientifique, on sent un véritable travail de recherche pour nous donner quelque chose de solide et crédible mais paradoxalement cette narration est aussi le point faible du film. En effet, le film comporte beaucoup de dialogues, ce qui aura pour effet de nous donner quelques longueurs. D’autant que ce blabla est essentiellement scientifique, donc on pourra par moment être un peu largué…

o-JESSICA-CHASTAIN-INTERSTELLAR-facebook

Niveau scenario, c’est du solide. Avec comme thèmes l’espace et la relativité du temps, il était bien évident que Nolan allait en profiter pour nous faire des enchevêtrement dont il a le secret! Même si c’est beaucoup moins poussé que Inception, le réalisateur parvient à développer son film sur deux fronts différent jusqu’à ce que le tout se rejoigne avec une facilité déconcertante. On sera juste un peu surpris par la tournure que prend les évènements et qui détonne totalement avec l’univers crédible mis en place par Nolan.

Interstellar-space

Ce scenario est accompagné d’une photographie superbe mais le film n’arrivera jamais à atteindre le niveau de Gravity . D’ailleurs, petite déception concernant les planètes visitées par Cooper: le strict minimum a été fait. Ces planètes se limitent à chaque fois à un paysage, jamais on ne verra ce à quoi elles ressemblent vu de l’espace. L’un des points à coté duquel on ne pourra pas passer, c’est la bande originale de Hans Zimmer. Omniprésente et sensationnelle, elle nous rappellera encore une fois les grands classiques de la science-fiction et accentuera le coté émotionnel du film. Nolan s’entoure encore une fois d’un casting prestigieux. J’ai beau chercher, je ne trouve aucun défaut. Que ce soit Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Jessica Chastain ou Michael Caine, chacun des acteurs nous livrent une prestation solide. Mention spéciale à la jeune actrice Mackenzie Foy qui est impeccable.

Au final, Interstellar est un film d’une grande ambition. On regrettera cependant les longueurs et les scènes d’action excellentes mais un peu rares. Interstellar est en dessous d’Inception et n’est pas le meilleur film de Christopher Nolan mais il fera incontestablement partie des meilleurs films de science-fiction de ces dernières années. Ma note: 8.5/10


Réalisé par Christopher Nolan, avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Jessica Chastain, John Lithgow, Casey Affleck, Michael Caine. Sortie: 5 novembre. Durée: 2h49.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Captainblogbuster 523 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine