Magazine Culture

Marin Monster : "On nous dit qu'on fait de la Sexion d'Assaut" (INTERVIEW)

Publié le 04 novembre 2014 par Urbanfusions
Publié par la rédaction le 4.11.14
Pour ceux qui vous découvriraient aujourd'hui, pourquoi avoir appelé votre groupe Marin Monster ?
Bedjik :En fait on a appelé notre groupe Marin Monster pour rester dans la continuité du label Monstre Marin Corporation. On a juste voulu changer le mot en Anglais pour rester dans le matraquage du nom et rester toujours dans cette lignée.
Vous vous êtes formés en 2012, comment s'est passée votre rencontre à tous les deux ?
Yanslo :Alors nous nous sommes rencontrés dans Paris centre, dans le 9ème arrondissement de Paris là où on a grandi et fait nos premiers pas. On s'est rencontré dans ce quartier, on a tout de suite eu un bon feeling que ce soit dans la musique qu'humainement et c'est pour ça qu'aujourd'hui on se retrouve dans la même galère qu'est la musique.
Vous faites partie de Monstre Marin Corporation (MMC) là où sont aussi signés Mac Tyer, L'Algérino ou Vitaa, ce label est-il différent des autres pour vous ?
Yanslo :Pour moi ce label est différent des autres car tout se fait rapidement et tout se fait de manière carré.
Bedjik :Oui voila, tout est carré. Tu vois comme tu as pu constater, tout est allé très vite pour nous. On a sorti "Pour Commencer", "J'encaisse" et maintenant "J'allume" donc ce label permet d'aller vite et ça c'est surtout grâce à Maître Gims qui bosse derrière. Il s'occupe aussi des artistes que tu as cité dans ta question donc on peut dire que ça charbonne pas mal ! 
Bedjik, toi qui est le frère de Maître Gims et qui a assuré pas mal de ces dates en faisant les backs (un peu comme un choriste pour un chanteur, ndlr); que retiens-tu de cette expérience de scène avec lui ?
Bedjik :'ai vraiment tout appris sur le terrain avec Gims et ça m'a permis de ne plus avoir le stress. Il m'a formé et il m'a appris à comprendre des choses que je ne comprenais pas sur scène. Grâce à lui je vois les choses différemment. C'est pour ça que maintenant avec les Marin Monster je n'ai plus le stress, c'est un petit peu comme un enfant qui va à l'école, il apprend au fur et à mesure. J'ai profité aussi des connaissances de Meugui, il m'a vraiment fait partager beaucoup de choses.

"On a été choisi par Maître Gims..."
Quel a été le déclic pour vous lancer ? Y'a t-il eu un moment particulier de votre vie qui a déclenché en vous l'envie de faire des sons et de la scène ?
Yanslo :En fait on a toujours fait de la musique, on vient d'un quartier où il y a beaucoup d'artistes. Je ne sais pas ce qu'il se passe dans ce quartier (rires). Avant il y avait la Sexion d'Assaut, L'Institut, The Shin Sekaï et maintenant il y a nous. Vraiment on a toujours fait de la musique, c'était une évidence. On a été choisi par Maître Gims, au départ on devait être en solo mais on était tellement ensemble qu'il a décidé d'en faire un groupe.
Vous vous êtes fait connaître avec le titre "Pour Commencer" qui a fait un gros carton cet été. Ce succès vous a t-il mis la pression pour faire votre album ?
Ça nous a donné de la force plutôt que de la pression et vraiment on s'en est servi. Aujourd'hui il y a le morceau "J'encaisse" qui tourne, on a fait nos preuves donc on a pas eu ce sentiment de pression, on ne se soucis pas de ça. On fait vraiment ce qu'on a à faire et dès le 3 novembre ça va chier dans les bacs.
Votre album est là, que représente t-il pour vous ?
Bedjik :Très fier, ça représente l'aboutissement d'un rêve. Cela faisait longtemps qu'on attendait ce moment. Comme je te le disais tout à l'heure on a toujours fait de la musique donc là c'est un petit peu comme si notre bébé venait au monde.
Quel a été le moment le plus difficile lors de la création de votre disque ?
Bedjik :Le plus dur... Le rythme de vie on va dire. Il fallait se concentrer sur le studio donc c'est ça qui a été le plus dur pour tout les deux.
Quels sont les surprises que vous réservez à vos fans avec cet album ?
Yanslo :Il y a des gros clips qui arrivent et on vient de balancer une exclu avec notre remix du titre "Vay-K" de Tara McDonald avec Snoop Dogg. C'est vraiment un gros tube qui va sortir bientôt.


"On nous dit qu'on fait de la Sexion d'Assaut"
Votre nouveau single "J'Allume" est très différent de vos précédents titres. Êtes-vous d'accord avec ce point de vue ?
Bedjik :Je suis totalement d'accord avec ça. Marin Monster c'est vraiment un groupe éclectique. On a commencé avec ceux morceau qui cognent tu vois et là on revient avec un morceau totalement différent où il y a du chant. On aime bien varier les styles et vous aller voir qu'il y a toutes les couleurs. Du rap, de la pop, des sons latinos, il y en a pour tous les goûts.
C'est quoi votre style du coup ?
Yanslo :En fait on fait de tout. Souvent on nous dit qu'on fait de la Sexion d'Assaut, c'est la critique qui revient le plus souvent. Maître Gims nous a éduqué à la musique et c'est très certainement pour ça qu'on nous dit ça.
Avec qui aimeriez-vous collaborer ?
Bedjik :On vise les Etats-Unis ! On aimerait bien Kid Ink, Rihanna Chris Brown (rires).
Lors des Trace Urban Music Awards, nous avons rencontré Colonel Reyel qui nous a dit qu'il aimerait faire un morceau avec vous. Votre avis la-dessus ?
Yanslo :On est ouvert aux propositions, on est vraiment pas fermé aux collaborations après tout dépend du morceau et de ce qu'il propose. Pour le moment on se concentre sur la promotion de notre album mais les featurings et les collaborations il faut qu'elles se fassent naturellement mais on est pas fermé.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbanfusions 130633 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte