Magazine Histoire

4 novembre 1914, nouveau mensonge allemand au sujet de la cathédrale

Par Cantabile @reimsavant

M. Barnou, employé réfugié de la mairie de Charleville, quitte le bureau de la comptabilité pour partir à Blois.

- Beau temps ; 34° au soleil.

- Le soir, les obus tombent en quantité sur le faubourg de Laon et sur le centre. A partir de 20 h 1/2, les Allemands semblent repris d'une véritable rage.

- Le Courrier a inséré aujourd'hui cette nouvelle :

Nouveau mensonge allemand, au sujet de la cathédrale.

Rome 31 octobre - M. de Bethmann-Hollweg a adressé la note suivant au Ministre de Prusse près le Saint-Siège :

"L'Etat-major français ayant de nouveau placé une batterie devant la cathédrale de Reims et installé sur une des deux tours un poste d'observation, le Ministre de Prusse près le Saint-Siège a été chargé par M. Bethmann-Hollweg de présenter une protestation formelle au Saint-Siège, contre une telle façon d'abuser des bâtiments consacrés au culte.

La protestation déclare encore que tout dommage qui pourrait à l'avenir être apporté à la cathédrale de Reims, retombera sur les Français ; il serait, par conséquent, d'une "hypocrisie indigne" de vouloir en attribuer la responsabilité aux Allemands.

Le journal ajoute :

Ne pourrait-on demander à l'ambassadeur d'une puissance neutre, à celui des Etats-Unis, par exemple, de venir constater de visu qu'il n'y a ni poste d'observation sur les tours de la cathédrale, ni batterie d'artillerie devant le monument.

On ne s'explique, du reste, pas très bien la position de ette batterie "devant la cathédrale".

Il serait plus logique que la démarche soit faite par l'ambassade du Saint-Siège en France... si elle existait encore?

Paul Hess dans Reims pendant la guerre de 1914-1918, éd. Anthropos
Faubourg de Laon

Faubourg de Laon

Theobald von Bethmann Hollweg - Wikipédia

Theobald von Bethmann Hollweg - Wikipédia

Theobald von Bethmann Hollweg a des idées libérales et est proche du parti progressiste allemand mais, en tant que chancelier, il tente de gouverner au-dessus des partis en menant des politiques de

http://fr.wikipedia.org/wiki/Theobald_von_Bethmann_Hollweg

mercredi 4 - Idem. Visite à Saint-Jacques. Du 3 au 4, nuit tranquille.

Notre envoyée à l'Agence Havas pour redresser celle de M. O. Bethmann Holweg. Écrit au Cardinal Secrétaire d’État du Pape, et au Cardinal Gasquet.

Cardinal Luçon dans son Journal de la Guerre 1914-1918, éd. Travaux de l’Académie Nationale de Reims

Francis Aidan Gasquet

Francis Aidan Gasquet (né le à Somers Town, en Angleterre, et mort le à Rome), est un cardinal anglais de l' Église catholique du début de la , créé par le pape Pie X. Il est membre de l'ord...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Aidan_Gasquet

La nuit qui s’en est suivie ne pouvait être bien reposante, et c’est dans un demi-sommeil peuplé de mauvais rêves que nous en avons compté les heures.

Pour ma part, je me souviens que vers 3H mes cris m’ont réveillé, me faisant sortir de l’affreux cauchemar dans lequel je me débattais.

14H Courrier de Marie-Thérèse (1er 9bre) avec bonnes nouvelles de tous. Grand vent avec sensible refroidissement de température à Limoges ; on y remédie pour la nuit en modifiant l’attribution des chambres, faite au mieux de la santé de chacun.

Puis lettre d’Hélène adressée à Père (2 9bre) apportant, en carte postale, la photographie très bien réussie de la maman et de ses 2 bébés.

Par ces affectueuses correspondances, nous vivons mentalement avec chacun de nos groupes familiaux ; elles nous isolent pour un instant des bruits de guerre sourds ou formidables dont nous sommes enveloppés, et c’est un heureux dérivatif.

Le ciel aujourd’hui est maussade, pluvieux, la température d’une douceur exceptionnelle ; la canonnade elle-même donne avec une mollesse qui ne retient plus l’attention, et on voudrait dormir pour ne plus penser. Triste ! triste !

Paul Dupuy - Document familial issu de la famille Dupuis-Pérardel-Lescaillon. Marie-Thérèse Pérardel, femme d'André Pérardel, est la fille de Paul Dupuis. Ce témoignage concerne la période  du 1er septembre au 21 novembre 1914.

Source : site de la Ville de Reims, archives municipales et communautaires


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cantabile 56093 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines