Magazine Science & vie

NEUTRINOS(5) où il apparaît que l 'Auteur et son Candide se rapprochent!

Publié le 04 novembre 2014 par 000111aaa

Tenu de reprendre, vaille que vaille, mon travail  de mise à jour des propriétés expérimentales découvertes sur les neutrinos  je vous propose  de continuer le dialogue commencé…..

-«  Je m’aperçois que tu reçois souvent  PAPY  les commentaires   de tes lecteurs  , sans trop y répondre directement !Pourquoi ?

-« Ce n’est pas systématique ! Tout d’abord PIERRE   parce que je suis très content de les voir exposer  tranquillement   sur mon forum leur point de vue personnel sur ces propriétés ….Et je te répète,  il y a  mon plaisir de voir les gens s’exprimer librement ici  et dans une forme élégante et courtoise , comme DM ,JJM , NOLATS OU XYZ  ETC le font …  Personne sur ce site ne joue les  contradicteurs sourcilleux   ou matamores et  chacun  y dit  pourtant tout ce qu’ il a  à dire  ! …Deuxièmement, c’est parce que je n’ai pas épuisé toutes les explications que mes recherches bibliographiques récentes m’ont donné ….J’ai donc encore des choses  nouvelles à vous raconter…. Es-tu satisfait ?

-« OUI, mais j’aimerais que tu débouches sur une conclusion  concernant la violation de la symétrie  CP  à leur sujet

-«  Cela va m’être difficile PIERRE  car  si certaines expériences ( il y en a eu  de multiples ) ont montré  des différences de comportement   et d’effectifs attendus  entre neutrinos et antineutrinos   , il y a aussi des doutes sur des helicités  différentes …..

 -«  Kesako   PAPY   que  cette  hélicité d’une particule élémentaire ?

-«  Je dois revenir à de la mécanique quantique , c’est à dire t’expliquer que le spin   c’est d’abord  et surtout une réponse mathématique  pour expliquer  la structure hyperfine des raies spectrales , à savoir  il en existe un parmi les nombres quantiques     qui décrit  le moment magnétique  et c’est le « spin » …….La vulgarisation dans ce domaine devient délicate  et il ne faut pas en conclure  que la translation d’un fermion ( donc doué de masse)  se réduit à une banale   trajectoire continue  d’hélice en mer  ( en ressort à boudin) comme sur ce  schéma

Ce spin se traduit par une hélicité certes……  Mais  si dans l’univers , particules et antiparticules  ( fermions )étaient symétriques  ,  les unes ou les autres  devraient   pouvoir présenter en statistique équiprobable   soit une hélicité droite   soit  gauche ( voir ma figure )

Capture.PNG HELICITE 1.PNG

Or jusqu'à aujourd’hui, les neutrinos détectés paraissent  ne présenter   qu’une hélicité gauche (valeur de spin projeté sur la direction du mouvement = -1/2 < 0 ) et les antineutrinos  qu’une hélicité droite (valeur de spin projeté sur la direction du mouvement = +1/2 > 0)……

Capture.PNG HELICITE 2.PNG

Et  c’est ce qui m’ennuie PIERRE  , c’est cette sorte de  «  p’tet ben qu oui ! p’tet ben qu’non » !  On prétend expliquer que  cette brisure  de la parité  CP (invariance pour l'inversion du système de coordonnées spatiales) résulte du  fait que le neutrino a une masse quasiment nulle (donc un comportement cinématique proche du «  photon  de labo » ) ,  et n'interagit au mieux que par la force faible.

En fait il semble  que l'univers est asymétrique pour les spins. Mais comme je t’ai dit que  pour «  justifier » cette brisure pour l’interaction faible des neutrinos il fallait des  différences des carrés des masses  supérieures à 100GeV/v², on cherche  les conditions de nouvelles manips qui seraient plus décisives….Par l’expérience Micro BooNe , montée au Fermilab USA

Capture.PNG helicite 3.PNG

(ma photo )on   va mieux discriminer les neutrinos des photons  car elle est montée avec 170 tonnes d’argon liquide où la section de capture des neutrinos  est plus grande  que l’huile minérale utilisée en 2008  

-« Si je te comprends bien  PAPY il s’agit de ne pas confondre  des photons nageant dans les matières détectrices  ( donc ralentis ) avec des neutrinos ,  eux hyper véloces et frétillants !!!

-«Oui Pierre mais pas seulement ,    car figure toi  que cette oscillation a   suscité encore comme explication   une hypothèse  encore plus « outrancière « ! Ces oscillations pourraient provenir d’une sous classe de neutrinos  qui ne seraient EUX  même plus du tout sensibles à l’interaction faible : les « neutrinos stériles » !!!

 A suivre


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine