Magazine Amérique latine

Vivre la Cordillère Blanche

Publié le 04 novembre 2014 par Tidus457 @perou_voyage

Vivre la Cordillère Blanche

L’expérience d’une aventurière dans les Andes

La Cordillère Blanche, qui fait partie de la longue chaine de montagnes des Andes, est l’endroit parfait pour vivre une expérience hors du commun. J’ai découvert la région d’Ancash l’année passée en suivant à tout hasard une amie qui voulait voyager au Pérou. Ayant moins d’un mois de vacances, nous avons passé l’entièreté de notre voyage à Huaraz, capitale de la région, et dans la Cordillère Blanche. Depuis mon séjour en 2013, j’y suis retournée pour revivre l’expérience des Andes.  

Je recommande vivement à quiconque qui aime la nature montagnarde, d’aller faire un tour dans le Parc national du Huascaran, qui fut déclaré réserve de biosphère en 1977 et patrimoine naturel de l’humanité par l’UNESCO en 1985. La Cordillère Blanche est l’endroit où vous irez au-delà de vos capacités physiques et mentales. Ces montagnes ont un don pour vous confronter à vous-même; vous serez votre meilleur et/ou pire ennemi. En fait, vous vous y sentez miniatures face à l’immensité des montagnes qui vous entourent. La Cordillère Blanche attire un respect face à cette nature grandiose. Vous aimez ou pas! L’entre deux n’existe pas dans ce lieu mythique.

voyage perou huaraz


L’acclimatation

Avant même de vous recommander des randonnées, la clé d’une expérience agréable en montagne est l’acclimatation alors vous avez besoin de temps! Le mal des montagnes est une réalité à prendre en compte quand vous décidez de faire des treks à plus de 3000 mètres d’altitude. Ce mal est généralement lié à une montée trop rapide en haute altitude, à l’absence d’acclimatation et à une sensibilité personnelle plus ou moins importante, qui ne dépend en rien de votre forme physique. Il entraine des nausées et des vomissements, de l’insomnie, une fatigue générale, une lassitude, des vertiges, des troubles de l’équilibre, et même la mort si non-traitée. Souvent, l’unique manière d’y remédier est de redescendre à une altitude en-deçà de 2500 mètres.

Un trek au Pérou ne se fait pas sur un coup de tête : vous ne pouvez pas simplement arriver à Huaraz sans vous acclimater à l’altitude. Le mieux est de prendre quelques jours pour profiter des attractions de la ville et de faire plusieurs treks d’acclimations d’une journée. Je vous conseille d’y rester au moins 2-3 semaines. Évidemment, cela dépend de ce que vous désirez faire comme treks ou ascensions en haute montagne, de combien de vacances vous pouvez vous permettre, ou si vous êtes déjà acclimatés ou non.  

voyage perou trek huaraz


La bonne tenue 

Se vêtir correctement est également un facteur important pour votre bien-être en montagne. Cela peut faire toute la différence entre avoir froid ou non. Je vous recommande donc d’avoir de bons vêtements chauds. Aussi, la température change drastiquement dans une même journée. Vous pouvez passer de 20°C avec un soleil d’une grande intensité, à vous en donner une insolation en moins d’une heure si vous ne faites pas attention, à un -5°C avec de la gelée au sol à votre réveil. Donc, il faut arriver préparé: crème solaire et tuque sont de la mise.

Conseil inédit : Des pantoufles en plume d’oie sont un luxe incroyable en randonnée. Elles gardent vos pieds au chaud durant les nuits froides. Je ne peux plus partir sans elles!

Trekking et alpinisme

Dans la Cordillère Blanche, j’aimerais vous conseiller deux treks en particulier qui m’ont beaucoup plu.

Le classique: Santa Cruz Trek (4 jours, 3 nuits)

Le trek du Santa Cruz est parfait pour les débutants. En 4 jours, vous parcourez une distance de 50 kilomètres, et le plus haut point à franchir est de 4750 mètres d’altitude. Je vous conseille de trouver une agence qui démarre son trek du village de Vaqueria. Ce parcours est plus facile que celui démarrant à Cashapampa.

voyage perou santa cruz

L’aventurier: Huayhuash Trek (10 jours)

Le trek de Huayhuash est dans les plus difficiles à faire dans la région, car vous devez parcourir environ 165 kilomètres et franchir des cols à plus de 5000 mètres d’altitude. Durant ce trek, vous n’irez jamais en-dessous du 4000 mètres. Vous devez donc être sure de votre coup car il n’y aura pas d’hélicoptère pour venir vous y chercher. Par contre, ce trek est considéré comme le deuxième plus beau trek au monde! On y respire la beauté!

Si vous désirez faire de l’alpinisme à plus de 5000 ou 6000 mètres d’altitude dans un endroit loin des sentiers battus, la Cordillère Blanche est l’endroit parfait pour vous. Je vous recommande ici quelques ascensions.

Pour les débutants : Pisco 5752 mètres (3-4 jours)

Pour les intermédiaires : Huascaran Sud 6768 mètres (7 jours)

Pour les avancés : Alpamayo 5947 mètres (6 jours) ou Artesonraju 6025 mètres (5 jours)

Alors pourquoi devez-vous visiter la Cordillère Blanche?  

Pour voir un ciel étoilé comme vous en voyez rarement en ville;

Pour les paysages époustouflants;

Pour l’immensité de la nature en montagnes;

Ou tout simplement pour vous dépasser en faisant des treks incroyables.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tidus457 18029 partages Voir son profil
Voir son blog