Magazine Côté Femmes

Chronique du foyer : sauver l'allaitement !

Publié le 04 novembre 2014 par Sébastien Michel
Etant en congé parental depuis fin octobre, j'ai décidé de raconter régulièrement, à travers ce type de chroniques, mon expérience de père au foyer. Je ne sais pas si je tiendrai la distance au niveau publication, mais je vais tenter le coup :-)
Le démarrage de mon congé parental s'est fait direct dans le vif du sujet : 10 jours de vacances scolaires, 2 enfants filles (3 ans et 4 mois), des plages horaires où je fus seul pendant 11h, et un allaitement à sauver !
Pourquoi me direz-vous ? La logistique est complexe en fait. Ma seconde est allaitée le matin, puis reçoit des biberons de lait maternel congelé (je décongèle avant de lui donner je vous rassure). 2 de 210 ml pour être exact, à 4h d'intervalle. Le dernier étant à 15h, il faut ensuite une coordination parfaite pour accueillir maman la bouche ouverte à 19h tapante, et mettre cette petite vorace au sein, avant qu'elle ne s'écroule de fatigue. Reste ensuite à gérer la dernière tétée, celle de la nuit. 
Objectif : laisser madame en faire le moins possible, et lui amener l'enfant à heure récurrente (dans la mesure du possible), changée et prête à attaquer la seconde partie de la nuit de préférence. Puis gérer l'endormissement, la tétine, les dents... Bref, le bordel habituel du bébé la nuit. Sachant que parfois la grande s'en mêle et nous fait quelques réveils (que je gère aussi du coup).
Au final, et après 3 semaines de biberons et 2 semaines complètes de ce mode de gestion, cela fonctionne : la lactation est bonne le soir (les tétées sont entre 8 et 12 minutes), la prise de poids se maintient, et à 4,5 mois demain, elle est toujours exclusivement au lait maternel.
Pour m'aider et me souvenir de tout, j'utilise l'application bébé connect, dont je vous avais parlé ici. Cela me permet de comparer, de voir l'évolution, et surtout d'avoir une gestion optimisée, le changement d'heure n'ayant par exemple pas aidé du tout du tout !
A l'arrivée, j'obtiens ces données au niveau des biberons. On constate une bonne régularité, le décalage du passage à l'heure d'hiver, et les problème du dosage (pic de croissance) qui nous a obligé à revoir les doses (240 au lieu de 180).
Stats biberons sur 15 jours
Les tétées avec quelques "dérapages" nocturnes :-) Il manque également certaines des premiers jours.
Stats tétés sur 15 j
Si on croise le tout, cela donne ça :
Stats tétées et biberons sur 15 j
On peut aussi afficher les stats en terme de dosages. Sur une semaine (je ne peux pas afficher plus ou il faut que je fasse un montage), ça donne à peu près ça :
Stats tétées sur une semaine
Stats biberons sur une semaine
Les différences de dosages s'expliquent par les soirs où pour cause d'embouteillage ou de bringues réunions tardives, la maman n'a pu rentrer à temps pour donner la tétée que j'ai remplacé par un 210 ml. On a alors eu des nuits moins faciles car le corps génère une hormone spécifique dans le lait du soir, et le lait tiré le fut essentiellement le matin.
Bref, au final, je me/nous lance des fleurs, mais je trouve que ce système n'a pas trop mal fonctionné et nous a permis de tenir encore 15 jours de plus en allaitement exclusif. En sachant que les stocks actuels devraient nous permettre de tenir jusqu'après le 11 novembre. Nous attaquerons alors probablement la diversification, avec un lait 2ème âge pour compléter la journée, et un allaitement soir et matin (voire nuit), le temps que l'allaitement durera. Le plus longtemps possible, on espère...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Michel 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine