Magazine Sport

Coupe Stanley Red Wings - Penguins : le cliché de l'expérience contre la jeunesse

Publié le 24 mai 2008 par Sportif
C'est fou comment l'unanimité s'est établie pour parler presqu'uniquement de l'expérience des Red Wings et de la jeunesse des Penguins pour en arriver à la conclusion que les Red Wings vont l'emporter parce que leurs adversaires sont trop "verts". Le simple fait que les experts prédisent tous une victoire des Red Wings me suffit pour prédire le contraire. N'oublions que ce sont les mêmes experts qui disaient que les Wings avaient mal terminé la saison et que les Sharks étaient trop forts pour eux...et que les Canadiens finiraient environ 15e dans leur division!
Moi je ne crois pas à cette priorisation de l'expérience. Pire que ça, je pense même que ça va donner un peu de "cockyness" aux jeunes Penguins qui n'ont rien à perdre tellement on leur manque de respect. De plus, la jeunesse n'est-elle pas synonyme de passion, d'intensité et de force physique? Ne croyez-vous pas que si la série se rend à 6 ou 7 matchs les Red Wings vont s'essoufler?
À mon avis, il y a deux éléments essentiels à analyser et comparer : le talent et le caractère. Et dans les deux cas, je penche en faveur des Penguins. Je crois qu'on sous-estime le leadership des jeunes stars des Penguins qui sont de vrais gagnants. On ne cesse de parler de Crosby comme un enfant et il faut avouez que sa barbe feluette ne l'aide pas. Mais quand il s'agit de performer, il se présente et inspire ses coéquipiers. Fleury est meilleur qu'Osgood et le fait que les Penguins ont deux trios excessivement puissant les rend très dangeureux.
En terminant, je ne pourrais passer sous silence ce qui me semble être un exemple de la paresse de certains journalistes et commentateurs de RDS. Malheureusement, je vais prendre le cas de Jacques Demers, mais il n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Il a fait publié ses impressions sur la Coupe Stanley d'un point de vue de l'entraîneur Michel Therrien et je n'en reviens tout simplement pas du nombre de lieux communs qu'il a enligné. Vraiment rien de pertinent pour quiconque connaît moindrement le hockey. En voici des exemples :
  • Si j'étais l'entraîneur des Penguins de Pittsburgh:
    • je dirais à mes joueurs d'être disciplinés et patients
    • J'ajouterais qu'il faut contrôler la rondelle et ne pas la laisser à Nicklas Lidstrom
    • de porter une attention toute particulière à Henrik Zetterberg et Pavel Datsyuk
    • j'insisterais sur le fait de prendre un match à la fois sans trop penser à la coupe Stanley...
Et ça continue comme ça. J'adore Jacques Demers sur le plan humain, mais je me demande si quelqu'un l'aide dans son emploi de commentateur et analyste. Me semble que nous pourrions avoir mieux.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sportif 292 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine