Magazine

Evasion mortelle à Draguignan : l'homme a reçu les derniers sacrements

Publié le 24 mai 2008 par Micheljanva

" Journée de prière pour l'Eglise en Chine | Accueil | Fête du Saint Sacrement "

24 mai 2008

Evasion mortelle à Draguignan : l'homme a reçu les derniers sacrements

A Draguignan, un homme appartenant à la communauté des gens du voyage était en garde à vue à la Gandarmerie. Il avait trois enfants âgés de 10 mois, 3 et 7 ans. Il a profité du fait que la lumière de l'escalier s'est éteinte pour sauter par une petite fenêtre. Le gendarme a fait les sommations et a tiré 7 coups de feu dans sa direction. 3 projectiles l'ont atteint, dont l'un perforant dans le thorax. Joseph Guerdner est parvenu malgré ses menottes et ses blessures à sauter un grillage donnant sur une propriété voisine et à grimper dans un arbre, d'où il est ensuite tombé. Ainsi retrouvé, l'homme de 27 ans est décédé peu après, en dépit des secours. La presse revient longuement sur le placement en garde-à-vue du gendarme qui a tiré.

Un lecteur nous informe des faits suivants :

Evasion mortelle à Draguignan : l'homme a reçu les derniers sacrements "Ma fille est dans le pensionnat catholique " Institution Saint Joseph", des Dominicaines du Saint-Esprit, qui est mitoyen de la gendarmerie. Les filles du pensionnat ont entendu les coups de feu tirés. [...]

Cet homme, après avoir été blessé par balles, s'est enfui et a pénétré dans le pensionnat. Il a rendu l'âme au pied de la Statue de la Sainte Vierge qui siège au centre de l'école. L'abbé Cadiet, aumônier de l'école, a pu lui administrer les derniers sacrements. Cet homme s'appelait Joseph, il est décédé dans l'institut Saint Joseph, devant la Statue de Notre-Dame. Et oui, la Providence existe : Paix à son âme."

Michel Janva (merci à YD)

Posté le 24 mai 2008 à 22h46 par Michel Janva | Catégorie(s): France : Société

Commentaires

Que Marie auxiliatrice couvre de toute sa tendresse les trois petits orphelins.

Rédigé par : Fontey | 24 mai 2008 22:54:25

Eh bien bravo pour ce post!

Quoi qu'il ait fait, ce qui compte c'est la fin.

Dans un évangile apocryphe, Jésus s'en va après la crucifixion rechercher Adam, Abraham et tous les autres en enfer pour les remonter au paradis.

Le paradis lorsqu'ils arrivent n'est pas vide : s'y trouve le bon larron qui dans sa vie n'a pas dû être un bon exemple, il le confesse lui-même sur la croix disant qu'il mérite sa peine.

Paix à son âme et que sa famille se porte bien!

Rédigé par : Blaise | 24 mai 2008 23:06:00

Une prière aussi pour le gendarme .

Rédigé par : Jean-Claude (l'autre) | 24 mai 2008 23:18:12

ancienne de st joseph, j'ai appris cette nouvelle avec stupeur par ma soeur, pensionnaire la-bas. Elle a entendu les coups de feu, les gendarmes crié " arrête Joseph, fais pas le con", et lui répondre " laissez moi, je suis entrain de crever". L'homme a pû recevoir l'absolution sous condition. Il est mort juste à côté de la statue de Notre Dame devant le réfectoire des élèves. Paix à son âme
Les pauvres Mères ont des gendarmes et des policiers qui vont et viennent dans l'école, etc, etc. Espérons que cela ne durera pas longtemps et que la vie à st joseph reprendra vite comme avant.

Rédigé par : Constance | 25 mai 2008 00:44:25

Une fois de plus à cause de l'issue tragique on fait d'un délinquant un bon garçon ou un saint. On ne connait pas les desseins de Dieu (voir le livre de Job) alors laissons les histoires de bon larron. Notons quand même que d'après Le Monde l'homme :"avait fait pas mal de bêtises dans le passé" (...). Son nom était apparu dans un dossier récent concernant l'agression et la séquestration d'un chauffeur routier." Séquestration ? Dans la cellule d'un monastère ? Non ? Tant pis, voilà un saint homme ! On reconnait bien à certains commentaires les gens qui n'ont jamais mis les pieds dans un coin où on peut croiser ce genre de personnes. J'ai longuement fréquenté ces gens qui appliquent ce que l'hebdomadaire Marianne appelait à juste titre la "stratégie d'évitement" : des immigrés et des gens du voyage oui mais pas chez moi et pas dans l'école de mes enfants. En général après un quelconque vol avec violence les mêmes personnes gnangnangnan hurlent à la peine de mort !! Les bobos cathos sont sur le Salon Beige ?

[N'écrivez pas n'importe quoi svp (gnangna ? bobos cathos ?) vous êtes dans un Salon.
Le bon larron aussi était une crapule et il avait mérité sa peine capitale (il l'a dit lui-même). Il n'empêche qu'il y a aussi une rédemption pour le pire criminel. Maintenant qu'il est mort, on ne peut qu'espérer son salut. MJ]

Rédigé par : trahoir | 25 mai 2008 01:25:59

Oui, paix à son âme.

N'oublions pas de prier pour cette famille éprouvée, et pour le gendarme et sa famille.

Nous sommes tous enfants de Dieu.

Rédigé par : Lala | 25 mai 2008 11:32:06

Prions également pour le gendarme la gendarmerie et les victimes.

Rédigé par : e5 | 25 mai 2008 11:59:07

Il faudrait que les gendarmes arrêtent de croire qu'ils sont au stand de tirs.
7 balles c'est 5 de trop.
Une balle de sommation en l'air et une balle dans les jambes suffisent.
Et sinon il suffit de boucler le quartier. Et comme il était paraît-il déjà connu des des services de police, il était aisé de le retrouver par la suite.
Il faut arrêter de jouer à l'Inspecteur Harry.

Saluons le réflexe du prêtre pour les derniers sacrements: combien aujourd'hui y pensent et y penseraient en pareil cas?

Que les Saintes Maries de la Mer veillent sur toutes les personnes impliquées dans ce drame.

Rédigé par : Pol | 25 mai 2008 12:06:23

Juste une précision suite au message de Blaise. Le Christ n'est pas aller rechercher Adam et Abraham en enfer mais aux enfers. Une nuance importante.

Rédigé par : XA | 25 mai 2008 12:45:34

Pour une fois j'ai plus de plaisir à lire le forum de Libé que le Salon Beige : ils sont moins gnangnan avec le gentil larron qui était avant un bon gros criminel. On peut même lire des propos très nombreux sur le forum de ce journal de gauchos bobos qui montrent combien le vent est en train de tourner, à moins que tous les gendarmes en repos se soient donnés rendez vous sur le forum de Libé :
"tatort alignement
Je n'ai aucune compassion pour ce genre d'individu; car cette communauté nous pose de nombreux problèmes. (...) Dimanche 25 Mai 2008 - 11:34"
On goutera "cette communauté nous pose de nombreux problèmes." qui ne choque pas le modérateur de Libé.
http://www.liberation.fr/php/pages/pageReactionsList.php?rubId=15&docId=328040&s2=3&pp=societe%3A%3AW%3A%3AG%3A%3ADraguignan__le__gendarme_qui_a&next=20
Ou encore :
"si j'avais a la place du gandarme j' aurais pas attendu que le gars penetre dans les habitations et qu'il prenne en otage une femme ou un enfant Dimanche 25 Mai 2008 - 11:38"
Libé plus réac que le SB ? A croire que les blagounettes à deux sous sur la 2ème GM et les jeux de rivalités entre leaders charismatiques de Droite ont largement occulté l'évolution de la société française que Mr Nicolas S a bien su discerner sur le plan sécuritaire. Et je ne suis pas sarkozyste.

Rédigé par : trahoir | 25 mai 2008 14:50:24

Le métier de gendarme est difficile, mais la mort d'un homme, même s'il avait commis moult crimes et délits, remplit de compassion.

D'accord avec Pol. Sept balles, cela me parâit cinq balles de trop sur un type qui est mort aujourd'hui. Il faut savoir raison garder.

R.I.P.

Rédigé par : Denis Merlin | 25 mai 2008 17:27:39

Je connais cette institution,ma grand mère habite à 300 mètres. On y célèbre le rite grégorien, sans avoir attendu le motu propio !

En tout cas, les gitans posent de nombreux problèmes d'ordre public à Draguignan comme ailleurs, ce n'est pas un scoop.

Rédigé par : veliocas | 25 mai 2008 19:04:41

Ma compassion s'exercera tout d'abord envers le gendarme. Pas le délinquant.

En effet, supposons que ce gendarme ait considéré la situation autrement (il n'a que quelques secondes pour décider, moins que moi pour rédiger ce post), qu'il se soit dit : laissons filer, pas de risque pour MOI; que le Joseph en question sautant le mur se retrouve dans l'Institut Saint Joseph, qu'il prenne des otages, qu'il en égorge (affaire Buffet) un ou deux avant d'être abattu par le GIGN (affaire Human Bomb, est-ce que les commentaires seraient les mêmes ?

Le seul constat qui s'impose, c'est qu'un gendarme français, contrairement à l'inspecteur Harry, n'a pas la précision de tir qu'il devrait avoir, mais qu'il a efficacement protégé la société.

Rédigé par : wilsdorf | 25 mai 2008 19:38:38

@ Wilsdorf,
Pensez à la maman de cet homme décédé: superbe fête des mères pour elle!

Vos suppositions sont bien gentilles mais considérez avec honnêteté toutes les versions qui ont été diffusées aux médias. Il n'y aucune version cohérente. C'est vrai qu'il est très aisé de grimper à un arbre avec des menottes! Un coup la minuterie électrique s'est brutalement arrêtée. Un coup non. Etc, etc.

Quand à la précision des coups de feu des gendarmes: comment font les Bobbys en Angleterre? Ils ne sont pas armés mais ils arrivent quand même à stopper et interpeller des délinquants.

Rédigé par : Pol | 25 mai 2008 21:00:16

@pol

Ohé, on revient sur terre.

C'est un TRUAND qui a tenté de s'évader :
- en sautant d'une fenêtre
- puis par dessus un mur
- afin de se réfugier dans un arbre.

Alors, si votre version est qu'il a été abattu dans la gendarmerie puis jeté par dessus le mur, ou bien qu'habituellement la gendarmerie fait prendre l'air aux détenus dans la cour de l'Institut Saint Joseph, bref que tout n'est que bobards, je vous laisse à vos élucubrations.

La gendarmerie assure la sécurité des citoyens, et sauf à définir de nouvelles règles interdisant d'arrêter un détenu qui s'enfuit, le gendarme a fait ce pourquoi il est payé, semble-t-il, dans le respect des règles de ses missions.

Un truand à joué, il a perdu.
Je plains surtout sa mère d'avoir raté son éducation.

Rédigé par : wilsdorf | 25 mai 2008 21:33:07

Bonsoir,

"Quand à la précision des coups de feu des gendarmes: comment font les Bobbys en Angleterre? Ils ne sont pas armés mais ils arrivent quand même à stopper et interpeller des délinquants."

Seriez-vous contre le port d'arme pour les forces de l'ordre ?
Personnellement, je serais plutôt pour le port d'arme pour tous ! (oui, je provoque un peu ...)

Je suis surprise par une grande partie des commentaires, on croirait entendre France Info ! (Ce n'est pas un compliment) Quand un gendarme ou un policier tire sur un délinquant, c'est une bavure. Quand un délinquant tire sur un gendarme ou un policier, "c'est le risque du métier".

CQFD

Rédigé par : em.l | 25 mai 2008 21:38:24

@ Wilsdorf,
Vous êtes amusant: que les enfants de l'Institut Saint Joseph aient pris une balle perdue, vous auriez dis quoi?
Pas de chance ces enfants n'avaient qu'à pas se trouver là? Cela n'aurait pas été la faute du gendarme maladroit mais celle de l'Abbé Cotard?

Jésus Christ aussi était considéré comme un brigand. Les martyrs de Vendée aussi. Ceux qui s'opposaient à la Loi de 1905 aussi étaient des délinquants.

Ce que j'essaye de vous dire, c'est "ne fermons pas notre coeur".

@ em.l,
En Angleterre quand ils se servent d'armes les policiers tuent un électricien brésilien et catholique (dans le métro de Londres) le prenant pour un islamiste d'Al Qaeda. C'est vous qui voyez!
En Angleterre quand les militaires étaient employés pour faire la police dans les rues de Belfast, ce sont les catholiques nord-irlandais qui y passaient.

Rédigé par : Pol | 25 mai 2008 22:09:24

@Pol

Vous avez l'art de changer de sujet.

La police, la gendarmerie, l'armée peuvent malheureusement commettre des bavures, tout comme un conducteur (que l'on appelle alors un chauffard) sur la route.
Par une erreur ou une faute dans l'emploi de l'outil qu'ils ont sous leur responsabilité : une arme ou un véhicule.
Mais cela n'a rien à voir avec le cas présent, car en effet, Dieu merci, seul le truand a été touché.

Que vient faire l'Abbé Cottard das ce fil ?

Enfin, que des responsables politiques aient fait passer injustement différentes catégories de personnes pour des brigands, ça ne supprime pas la réalité : il y a des vrais truands, et en l'occurence il n'y a pas de doute sur le (mauvais) sujet en question.

Je me répète donc. Ma compassion va en premier envers le gendarme qui subit les injustes conséquences d'avoir fait son devoir : défendre une société qui le mérite de moins en moins.

Rédigé par : wilsdorf | 26 mai 2008 09:01:22

Quel pays épouvantable ou l'on ne peut agresser et retenir son prochain sans se faire arrêter par les gendarmes ? de plus ces derniers vous imposent d'être statique alors que vous étes fait pour les voyages....donc vous cherchez à vous évader (normal ...non ?) de plus ils vous tirent dessus !!!! c'est terrible alors que vous avez trois enfants que vous elevez dans la dignité et le jour de la fête des mères ,ce pandore la fait pleurer !!
BIEN SUR je provoque mais pas tellement si je lis bien certains commentaires et j'ai trés peur pour les gens qui confondent compassion et C.........(compréhension et non pas ce que vous aviez pensé)
paix à l'âme du mort et remerciement au gendarme pour sa defense de notre société !

Rédigé par : pique-à-sots | 26 mai 2008 12:24:30

Il est peut-être un peu tard pour ajouter un commentaire à cette affaire.
N'oublions pas tout de même que le Joseph en question avait été arrêté pour braquage avec prise d'otage et cela, le gendarme le savait, d'où sa réaction. Les media qui s'apitoient sur son sort passent sous silence la dangerosité de cet individu.

Je préfère les forces de l'ordre aux malfrats.

Rédigé par : Alban | 26 mai 2008 12:45:58

oui globalement le SB se montre très bienveillant pour le joseph

dans ce cas il faut accepter que ce genre d individus sème le désordre et en tirer les conséquences politiques cad socialistes avec une politique hyper compassionelle

pour une fois qu'un gendarme faisait son travail au lieu d'être un supplétif de Bercy
quant au malfaiteur son âme est sauve
mais il a tout de même créer du désordre jusque dans et apres sa mort !

[Non, c'est un procès d'intention. Le SB tire simplement pour conséquence que personne n'est exclu de facto de la Rédemption. Même le pire a droit aux derniers sacrements.

Il n'y a aucun jugement sur l'action du gendarme ici.

Le but de ce post n'était pas de rebondir sur la polémique pour ou contre le gendarme. Le but était de montrer qu'un repris de justice a eu droit aux derniers sacrements. Et l'abbé qui les lui a donné ne s'est pas demandé auparavant si le gendarme a eu tort ou raison de de tirer. Là n'est pas la question.

Il est dommage que des lecteurs comprennent le posts de travers.

MJ]

Rédigé par : lm de wlt | 26 mai 2008 22:11:31

@ Wilsdorf,
Changer de sujet? Une balle perdue sur les enfants de l'école, ce n'est pas le sujet? C'est un vrai sujet au contraire.
En tirant comme il l'a fait le gendarme a fait courir un vrai risque à la population innocente alentour. Je ne sais pas si le jeu en vaut la chandelle.

Les actes passés de Joseph Guerdner sont un fait. Pour ceux-ci, il a sûrement payé sa dette pour la société. Si cet homme a payé sa dette à la société, il fait à nouveau partie du corps social et n'est plus un truand comme vous le prétendez. Et l'acte du gendarme ne se justifie pas: il ne s'agit pas d'un flagrant délit. Ce n'est pas aux forces de l'ordre de faire justice. C'est à la justice.

Pour les actes qui lui étaient récemment reproché, il y a la présomption d'innocence. Même s'il s'enfuit, ce n'est pas forcément lui le coupable. Et ce n'est en tout cas pas au gendarme d'appliquer la peine qu'il veut (en l'occurrence la peine capitale) ni de faire courir un risque grave pour les écolier du voisinage. C'était à la justice de décider en fonction des faits et des preuves.
Le gendarme pouvait le courser pour le présenter à la justice. Naturellement courser quelqu'un est plus fatiguant qu'épauler et tirer. Mais le gendarme ne peut pas faire justice lui-même. Ou alors nous ne sommes plus dans un Etat de droit.

Je crois qu'il ne faut pas faire d'inversion des valeurs.

La gravité des faits nous est donnée par le Décalogue.

Tu ne tueras point est le cinquième commandement. Ce qu'a commis le gendarme.
Tu ne voleras pas le septième. Ce qui est reproché à la personne abattue.
Tu ne commettras pas de faux témoignages, le huitième. Etc.

(Un conseil, enfin, Wilsdorf: ne mettez pas trop de temps à vous arrêter au prochain contrôle de gendarmerie et comprenez vite les gestes du gendarme, si le gendarme a la gâchette aussi facile que celui de Draguignan... vous pourriez être considéré comme un fuyard ou quelqu'un ayant quelque chose à se reprocher donc un présumé coupable.)

Rédigé par : Pol | 26 mai 2008 22:39:11

@ lm de wlt,
Non le travail du gendarme n'est pas de tuer un innocent présumé.
Le travail du gendarme est d'appréhender les délinquants.
Le gendarme n'était pas en état de légitime défense. L'autre ne l'agressait pas. Il s'enfuyait.
Le travail du gendarme n'est pas de faire courir un risque (les balles perdues) à la population qu'il est censé protéger.

Rédigé par : Pol | 26 mai 2008 22:43:14

vous n avez pas compris ce que j ai écrit

je me suis mal exprimé sans doute
je repete

1 le malfaiteur est sauvé grâce aux derniers sacrements et je m en réjouis évidement ! j ai bien écrit "son âme est sauve" non ?

2 cependant c est un malfaiteur c est un fait c est tout !
est on capable d'appeler un malfaiteur, un malfaiteur oui ou non

3 dans mon commentaire je prends position en faveur du gendarme semble t il ! "pour une fois qu un gendarme fait son travail"

bis repetitas

Rédigé par : lm de wlt | 26 mai 2008 23:03:03

En effet, ce post n'a pas été compris, pas plus que mon commentaire qui s'est vu qualifier de gnan-gnan...

Je regrette de ne revenir ici que trop tard!

Une information peut être traitée sous divers angles, les intervenants n'ont pas compris qu'elle est ici traitée sous l'angle religieux.

Mon exemple du bon larron me parait se justifier, cela ne signifie pas non plus que j'excuse ce qu'il a pu faire dans sa vie. Le gendarme a fait son mêtier, il a pu commettre une erreur de jugement ou il avait peut-être raison. La question que soulève ce post est bien au-delà. Comme le rappelle MJ, il s'agit de la Rédemption. Dieu n'oublie personne et le curé aurait été coupable de ne pas lui administrer les derniers sacrements.

Ce qui m'a séduit dans ce post, c'est son côté particulièrement et si authentiquement chrétien sur un site qui dénonce aussi quand il le faut les débordements de ce type d'individu.

Merci au salon beige de son ouverture d'esprit!

Rédigé par : Blaise | 27 mai 2008 12:47:33

bonsoir
je suis assé scandalisé sur tout ce qui qui peu se dire plus haut...
tout d'abord cet homme etait un truan un malfrat etc...et tout ce que vous voulez mais lui aussi a droit au pardon.
Ensuite qui est t on pour juger qu'il y avait 5 balles de trop sur 7??? avez vous déjà tiré sur un homme ou plutot vous etes vous déjà sevis d'une arme a feu???connaissez vous les circonstances exact de cet événement?? ce gendarme a fait son devoir avec tout ce qui s'impose ( et ca n'a pas dû etre facil
Alors de grace épargnez nous vous diatribes qui ne servent a rien

Rédigé par : greg | 27 mai 2008 19:07:13

Lisez la presse Greg, je veux dire, lisez autre chose que Famille Chrétienne! ;-)

Vous lirez par exemple que les expertises balistiques montrent que la personne décédée a été abattue alors qu'elle était à terre. Est-ce que cela fait partie du travail du gendarme de tirer sur un homme à terre?

A la chasse on ne tire pas un canard qui arrive sur un plan d'eau on attend qu'il reparte, pour lui laisser une chance.

Rédigé par : Pol | 27 mai 2008 22:16:37

excusez moi blaise, mais il est impossible que la personne ait été abatue lorsqu'elle était à terre. Je connais personnellement les témoins oculaires de la scène, que ce soit les élèves, les Mères, ou l'abbé qui était présent. Joseph est mort dans l'école et les coups de feu ont été tiré de la gendarmerie. Une fois que Joseph a sauté le grillage qui sépare l'école de la gendarmerie, il a traversé la cour, l'allée, l'espace de récréation des Mères pour se planquer dans un arbre. Il avait dejà reçu les trois balles qui l'ont atteint. Après, perdant ses forces certainement, il est tombé de l'arbre ( pas bien haut ceci dit )et les gendarmes ont immédiatement appelé les pompiers, qui ont essayé pendant une heure de sauver Joseph. Bref, tout ça pour dire que en aucun cas le gendarme a abatu Joseph alors qu'il était à terre, je me demande d'où sortent ces expertises balisitiques

Rédigé par : Constance | 28 mai 2008 00:31:53



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte