Magazine Poésie

Fragment

Par Vertuchou

Quand je t'aimais, pour toi j'aurais donné ma vie,
Mais c'est toi, de t'aimer, toi qui m'ôtas l'envie.
A tes pièges d'un jour on ne me prendra plus ;
Tes ris sont maintenant et tes pleurs superflus.
Ainsi, lorsqu'à l'enfant la vieille salle obscure
Fait peur, il va tout nu décrocher quelque armure ;
Il s'enferme, il revient tout palpitant d'effroi
Dans sa chambre bien chaude et dans son lit bien froid.
Et puis, lorsqu'au matin le jour vient à paraître,
Il trouve son fantôme aux plis de sa fenêtre,
Voit son arme inutile, il rit et, triomphant,
S'écrie : "Oh ! que j'ai peur ! oh ! que je suis enfant !"

Alfred de Musset


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La nuit d'octobre

    [...] LA MUSE Apaise-toi, je t'en conjure ; Tes paroles m'ont fait frémir. Ô mon bien-aimé ! ta blessure Est encor prête à se rouvrir. Hélas ! elle est donc bie... Lire la suite

    Par  Vertuchou
    POÉSIE
  • Ballade à la lune de Alfred de Musset

    Ballade à la lune C'était, dans la nuit brune, Sur le clocher jauni, La lune Comme un point sur un i. Lune, quel esprit sombre Promène au bout d'un fil, Dans... Lire la suite

    Par  Arielle
    POÉSIE, TALENTS
  • Se voir le plus possible…

    Se voir le plus possible et s’aimer seulement, Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge, Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,... Lire la suite

    Par  Vertuchou
    POÉSIE
  • Rappelle toi

    Rappelle-toi, quand l’Aurore craintive Ouvre au Soleil son palais enchanté ; Rappelle-toi, lorsque la nuit pensive Passe en rêvant sous son voile argenté ; A... Lire la suite

    Par  Vertuchou
    POÉSIE
  • Adieu !

    je crois qu'en cette vie Je ne te reverrai jamais. Dieu passe, il t'appelle et m'oublie ; En te perdant je sens que je t'aimais. Pas de pleurs, pas de plainte... Lire la suite

    Par  Vertuchou
    POÉSIE
  • Chanson (Alfred de Musset)

    Chanson (Alfred Musset)

    Chanson Bonjour, Suzon, ma fleur des bois ! Es-tu toujours la plus jolie ? Je reviens, tel que tu me vois, D’un grand voyage en Italie. Du paradis j’ai fait le... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • (note de lecture) Roland Chopard, "Sous la cendre : 6 suites & variations pour...

    (note lecture) Roland Chopard, "Sous cendre suites variations pour voix seule(s)", Laurent Albarracin

    Comment donner la parole à la voix ? La voix intérieure, la voix silencieuse, la voix créatrice ? Pas facile, surtout quand celle-ci est celle d’un taiseux... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine