Magazine Beauté

9 mois de lutte contre les vergetures : Phytolastil de Liérac

Publié le 10 novembre 2014 par Belleaufarouest

On se retrouve pour une série d’articles un peu spéciaux, tous consacrés à des produits anti-vergetures. Pendant ma grossesse, je me suis tenue à une routine corps hyper stricte et j’avais envie de faire le point sur les produits utilisés.

Pour situer les choses, les vergetures je connais, puisque j’en ai déjà eu ado. J’avais pris un peu de poids, et crac. Elles ne se voient presque plus aujourd’hui, mais pendant ma grossesse, j’avais très peur de me retrouver avec de grandes marques qui mettraient des années à s’estomper. On se dit tout, pendant ces (presque) neuf mois j’ai pris quatorze kilos, dont zéro les trois premiers mois. Quatorze kilos en cinq mois et demi donc. Je m’en sors super bien puisqu’aucune vergeture n’est apparue. Peut-être que ma peau était-elle suffisamment élastique ? Je pense que sa nature n’a pas changé depuis l’adolescence, j’avais pris bien moins de poids et ça avait quand même craqué au niveau des hanches. Je suis donc convaincue que même si les produits utilisés ne font pas tout, ils ont joué un rôle important.

Au début de ma grossesse, j’ai donc commencé mon petit rituel d’hydratation deux fois par jour. En me disant le premier mois que des produits hydratants de base feraient parfaitement l’affaire. Puis j’ai commencé à zyeuter les crèmes spéciales grossesse, les gels vergetures… et deux mois plus tard j’avais toute la panoplie gel/crème/sérum/huile/beurre ciblés vergetures.

Pour que ce soit plus clair et que cet article ne soit pas trop long (c’est mal parti), je vais présenter les produits dans différents articles, puis je ferai un récap.

On commence par Phytolastil de Liérac, sous forme de gel et de sérum. Oui, les deux, quand je vous disais que j’avais toute la panoplie…

avis phytolastil liérac
 

Ce sont les produits que j’ai le plus utilisés, deux flacons de chaque. J’utilisais quelque chose de gras le soir (crème, beurre ou huile) et une texture plus légère le matin, un gel ou un sérum. Et j’ai adoré ces deux-là.

Le format gel est plutôt généreux, 200 ml de concentré d’actifs. Le tube est pratique, classe, on peut le vider jusqu’à la dernière goutte.

Niveau texture, c’est entre la crème et le sérum. Ça s’étale bien, ça pénètre facilement, on sent qu’on a quelque chose sur la peau mais ça ne colle pas. Pas de problème pour enfiler son jean juste après ! L’odeur est bien présente par contre, ça sent fort les plantes je trouve, j’ai lu qu’elle dérangeait pas mal de monde mais j’ai bien aimé.

Voilà ce que nous dit Liérac :

Complexe restructurant alchemille-lierre-prêle dosé à 35 % : exclusif LIERAC, ce complexe – riche en flavonoïdes et en tanoïdes – relance la biosynthèse des fibres de collagène et d’élastine par les fibroblastes.

Bon… ça ne me parle pas beaucoup, mais j’ai bien vu l’efficacité. J’ai eu deux petites périodes où ma peau me démangeait au niveau du ventre, je prenais d’un coup et elle s’étendait rapidement. Alors j’utilisais soit le gel soit le sérum, je laissais mes autres produits de côté pendant plusieurs jours. Soulagement presque immédiat, j’avais l’impression « d’aider » ma peau à rester forte.

phytolastil gel ou serum
 

Le flacon du sérum (en verre, j’ai fait attention aux chutes !) est plus petit, puisqu’on a 75 ml de produit. Autant vous dire que même avec mes deux flacons, je l’ai utilisé les derniers mois et avec parcimonie. Très peu de produit suffit, l’odeur est la même que celle du gel, la texture pénètre encore plus rapidement, toucher sec assuré.

test serum phytolastil lierac
 

À part cette absorption ultra rapide, je vois peu de différence avec le gel. J’ai eu l’impression d’utiliser le gel en plus concentré. Liérac différencie les deux produits en présentant le gel comme un produit de prévention et le sérum comme un produit de correction. Du coup je me suis dit qu’avec le sérum je prenais les devants, histoire de traiter dès l’apparition potentielle.

Ce sont les deux produits de ma routine grossesse les plus ciblés vergeture, et ce sont deux de mes préférés. J’ai adoré les utiliser, leur côté léger mais efficace m’a convaincue. Niveau prix je trouve le gel abordable, puisqu’un tube coûte dans les 12 €. Un flacon de sérum coûte environ 15 €, c’est plus cher pour moins de produit. Je suis contente d’avoir utilisé les deux, mais si je ne devais en garder qu’un je garderai le gel, pour son rapport qualité/quantité/prix.

Deux flacons de sérum : 29,90 € ici
Deux tubes de gel : 24,27 €, aussi chez BeautyShop


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Belleaufarouest 1487 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog