Magazine Conso

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

Par Vincent Espritdesign @espritdesign

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

EPO, un nom qui semble osé pour un vélo.

C’est pourtant le nom qu’a choisi Bob Schiller pour ce vélo présenté comme projet de fin d’étude de la Design Academy d’Eindhoven.

Dessiné au Pays-Bas, un pays où le vélo est culturellement ancré dans les pratiques quotidiennes, le vélo EPO questionne les techniques de fabrication des vélos aujourd’hui. Alors qu’aux Pays-Bas, tout le monde ou presque utilise un vélo, ceux-ci sont essentiellement produits en Asie (Chine, Taiwan) pour des questions de coûts de productions.

A travers le projet EPO, Bob Schiller cherche une nouvelle façon de produire des vélos à bas coups aux Pays-Bas afin de raviver l’industrie locale et de valoriser les savoirs-faire en place.

« I think that’s a shame, with all of our experience we should be able to make the best bikes in the world »

« It’s not only about economical benefits but also about sentiment. » Bob Schiller

En résulte un cadre très intéressant, tant esthétiquement que dans sa production. Le vélo EPO est le fruit de processus de fabrications automatisées, inspirés par la fabrication des pièces de carrosseries automobiles. Son cadre peut être entièrement réalisé par des machines, ce qui permet d’économiser sur le coût de la main d’œuvre, autorisant ainsi une production aux Pays-Bas .

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller
 

Le cadre est produit à partir de deux feuilles d’aluminiums, formées sous presse (emboutissage) puis soudées par points. Un processus déjà expérimenté par la firme de vélos Kirk dans les années 80, ou pour d’autres produits comme la chaise Chassis de Stefan Diez.

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

Cette approche de production permet de réaliser un cadre à la fois rigide, solide, et très léger. Pour émettre un avis critique sur cette technique dans une approche de production de vélos, il est à noté que la plupart des fabricants proposent des tailles de cadres assez vastes (généralement de 47cm de haut à 61cm), ce qui va demander la fabrication d’un moule spécifique pour chacune des tailles.

Esthétiquement, le vélo est envisagé comme deux coques assemblés avec des bordures soudées, et surdimensionnées (elles auraient pu ne pas exister). Celles-ci soulignent la géométrie, rendent le cadre plus rigide et mettent en avant le processus de fabrication. Une volonté du designer :

« In the design of the frame I wanted to show this process, that’s why I chose the sharp lines and high edge that visually splits the frame in half. » Bob Schiller

Côté équipement, le vélo est conçu avec des éléments de qualités:

- La fourche et le cadre monobras permettent à l’usager de changer les pneus sans avoir à les sortir du cadre (une très bonne astuce)

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller
Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

- Les leviers de freins inversés, on notera d’ailleurs la potence et la fourche ajourée permettant de guider le câble à l’avant,

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller
Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

- La transmission par cardan,

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

- Les freins à disques.

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

Le vélo est actuellement en développement, il nécessite encore des calculs pour évaluer la résistance et la rigidité du cadre avec pour objectif une production dès l’année prochaine. Il devrait faire l’objet d’une opération de crowdfunding.

Projet étudiant : EPO le vélo par Bob Schiller

Pour en savoir plus sur l’actualité d’EPO Bicycles et s’informer sur l’opération de crowdfunding sur : EPO

By Blog Esprit Design


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vincent Espritdesign 47465 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog