Magazine Info Locale

La Rochelle : des tensions au sein du Conseil municipal

Publié le 11 novembre 2014 par Blanchemanche
#LaRochelle

Raouf Fredj, l’adjoint en charge des activités sportives, serait dans une mauvaise passe. Il assure au contraire tenir le cap.


La Rochelle : des tensions au sein du Conseil municipal
L’adjoint Raouf Fredj entouré de deux membres du bureau de l’Association tous ensemble (ATE). © Photo PHOTO XAVIER LéotyPublié le 11/11/2014 par
La tension autour de l'action et la personnalité de Raouf Fredj, adjoint en charge des activités sportives de la jeunesse, se disant très influent dans le quartier de Mireuil, n'est pas retombée. Hier, l'intéressé, prétextant se défendre de l'accusation de « communautariste », tirait à boulets rouges sur Soraya Ammouche-Milhiet, tant en temps qu'adjointe chargée du secteur Ouest (1), que pour sa participation à l'ancienne équipe municipale et communautaire, celle conduite par Maxime Bono. Raouf Fredj vise aussi d'autres actuels élus qui, à l'entendre, le verraient bien quitter le Conseil municipal.

Mandat et cohérence

Un élu majoritaire indique que ce débat traverse effectivement l'équipe de la majorité rochelaise. Dans un premier temps, plusieurs conseillers verraient d'un bon œil que le maire, Jean-François Fountaine, « prenne ses responsabilités » et retire sa délégation à Raouf Fredj. Ce dernier dit toujours avoir sa place au Conseil municipal « parce que j'ai la confiance des habitants et que des élus se trompent de combat en s'attaquant à moi plutôt qu'à la misère, le chômage et la délinquance ». Assurant être cohérent, Raouf Fredj se défend d'avoir avalé toute couleuvre même s'il reconnaît que le maire n'a pas concrétisé « sa promesse faite en juillet devant témoins de soutenir la création de l'Association tous ensemble (ATE, sur les secteurs de Mireuil et de Villeneuve-les-Salines). »
Raouf Fredj persiste : « Jean-François Fountaine avait dit, ‘‘si ce projet est viable, il n'y a aura aucun problème financier''.» L'adjoint en charge des activités sportives de la jeunesse n'en démord pas : « C'est viable et indispensable. »
Reste que le budget d'ATE, travaux et salaires compris, avoisinerait 450 000 euros pour la première année. Ce qui fait dire au maire que le projet n'est pas viable, côté finances.
« Jean-François Fountaine a été débordé par la personnalité de Raouf Fredj, considère un élu soucieux de son anonymat. Même si depuis, le maire lui a remonté les bretelles. »
(1) Mireuil, Saint-Maurice, Les Hauts de Bel-Air ; le plan de rénovation urbain de Mireuil ; égalité hommes-femmes.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog