Magazine Politique

Au delà de "l'affaire Jouyet - Fillon", ce qui devrait nous interroger, c'est le rapport de l'UMP à la justice !

Publié le 11 novembre 2014 par Leunamme

Vraiment, l'immiscion de Jean-Pierre Jouyet dans une affaire qui au départ devait être terriblement embarrassante pour la droite et pour Nicolas Sarkozy est à tous les points de vue regrettable. D'abord parce qu'elle ternit encore une fois l'image d'un pouvoir qui n'en a pas franchement besoin et qu'elle le renvoie à son "amateurisme". Ensuite, parce qu'elle renforce encore un peu plus le sentiment du "tous pourri" sur lequel sait si bien surfé l'extrême-droite. Enfin et surtout parce que cela a fourni un magnifique écran de fumée à Nicolas Sarkozy qui a ainsi pu échapper à quelques interrogations gênantes sur les financements de ses campagnes.

Mais une fois tout cela dit et acté, il convient tout de même de revenir sur le fond.

Tout part en fait d'un livre de deux journalistes du Monde, qui s'en prennent à Nicolas Sarkozy et aux différentes affaires judiciaires qui le concerne. Dans ce livre, un passage anodin va faire tourner la moulinette médiatique et nous faire passer à coté de tout le reste, c'est à dire l'essentiel.

Pourtant à bien y réfléchir, ce passage qui raconte que François Fillon aurait demandé au secrétaire général de l'Elysée d'intervenir pour faire accélérer les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy, dans le but de gêner son retour, ce passage donc en dit pourtant long sur les pratiques en cours à l'UMP et sur le rapport de ce parti à la justice de notre pays.

Soit François Fillon a bien fait cette demande à Jean-Pierre Jouyet et cela nous indique que pour lui la justice est instrumentalisable, donc pas indépendante du pouvoir politique ; cela interroge alors sur son éventuel comportement face aux affaires judiciaires lorsqu'il était Premier Ministre. Soit il n'a pas fait cette demande, mais le simple fait que tout le monde la trouve crédible demontre bien qu'à l'UMP il est considéré comme normal d'intervenir dans les affaires judiciaires.

Il convient aussi de rappeler deux évidences : la première est que depuis deux ans, le pouvoir politique n'intervient plus dans les affaires judiciaires, en tout cas, cela ne s'est pas vu. La seconde, c'est que c'est bel et bien Nicolas Sarkozy  qui est englué dans les affaires compromettantes et qui a tout intérêt  à brouiller les cartes, ce que lui permet l'affaire Jouyet. Il ne faut donc pas perdre de vue l'essentiel, l'affaire Jouyet n'est possible que parce que les rapports de la droite à la justice sont pernicieux et parce les finances et le comportement de certains leaders de l'UMP sont litigieux. Autrement dit, on se fout du cas Jouyet qui n'est autre qu'une girouette incompétente, et il faudrait enfin se concentrer sur ce qui pose vraiment problème pour notre démocratie : le comportement supposé quasi mafieux de certains à droite.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leunamme 1306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines