Magazine Journal intime

Le Pharamond ou l'institution oubliée

Par Ladenicheuse @ladnicheuse
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Même si Paris regorge de nouveaux concepts de resto, qui ont tendance à tous se ressembler d'ailleurs, Paris regorge surtout d'un joyau unique : ses brasseries où la convivialité, la french touch et la bonne bouffe sont maîtres. On pense bien entendu aux plus connues comme la Coupole, le train bleu, Chez Francis, George et les autres mais on (en tous cas JE) ne pensait (s) pas au Pharamond.
Un lieu chargé d'histoire et d'histoireS, classé monument historique où la "Belle Époque" battait son plein et où l'on venait tout particulièrement pour ses salons privés, où il se raconte d'ailleurs qu'il s'y passait des choses pas très catholiques et pour ses abats si bien cuisinés. Et comme j'ai eu la chance d'y passer une très belle soirée avec d'autres blogueurs gourmets et gourmands, j'avais très envie de partager cette très très belle adresse avec vous, d'autant que j'ai tellement aimé que j'y retourne d'ici quelques semaines pour un anniversaire. Sauf qu'avant être tombée totalement sous le charme, j'étais quelques peu dubitative : sur le chemin je réalisais qu'on était au beau milieu des Halles, un quartier à la réputation douteuse et en arrivant devant, je visualisais une devanture qui ne payait pas de mine du tout et pas représentative du trésor qui se cachait à l'intérieur. Trois étages d'une pure beauté traditionnelle ponctuée de touches contemporaines, dont le dernier est réellement le joyau de cet endroit, comprenant trois salons privés à privatiser à partir de 2 personnes, aussi beaux les uns que les autres.
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Gustativement parlant, on vient au Pharamond pour sa cuisine traditionnelle en parfaite adéquation pour cette somptueuse décoration à la française, une cuisine généreuse, savoureuse et simple, idéale pour les froides soirées d'hiver à venir. De quoi passer un moment des plus conviviaux et gourmands en amoureux, en famille ou entre amis, ça marche à tous les coups. Pour cette soirée entre blogueurs nous avons goûté le foie gras, le tartare de thon, l'andouille, le millefeuille de légumes et chèvre en entrée et l'andouillette, la côte de veau et la côte de beouf en plat, de quoi se tenir chaud donc.
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Et pour finir sur une touche sucrée, surtout n'hésitez pas, tout est fait maison. Et surtout, faites en sorte qu'au moins l'un des convives opte pour la brioche façon pain perdu, sérieusement la meilleure que je n'ai jamais mangé de ma vie, caramélisée et croustillante autour et extrêmement moelleuse à l'intérieur, bref, un grand moment de gourmandise.
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Sur ces belles paroles sucrées, je vous laisse avec quelques photos de la cave du Pharamond que nous avons eu la chance de visiter et où nous avons choisi avec le maître des lieux les délicieux vins que nous allions boire durant le diner.
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond ou l'institution oubliée
Le Pharamond
24 rue de la grande Truanderie 75001 Paris
01 40 28 45 18
Ouvert tous les jours
Résultat  du concours "Jeu de couleurs"
Le commentaire n° 56 a été tiré au sort, alors bravo à Manon, tu seras contactée par Passionata directement dans les prochains jours ! Et merci à toutes et à tous d'avoir été si nombreux à participer.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladenicheuse 5515 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte