Magazine

Après les arts martiaux... une discipline bientôt olympique...

Publié le 25 mai 2008 par Crocmalin
Vous connaissez tous les arts martiaux et leur transmission de valeurs comme le respect, la tolérance, le dépassement de soi, de nobles valeurs pleines de bonnes intentions pour atteindre, le but ultime, un esprit sain dans un corps sain !
Et bien croyez-le ou pas, mais je viens de découvrir une autre forme de combat, sans arme à proprement parler, normalement sans contact physique mais toute aussi violente ... Mais qu'est ce donc me direz-vous, tout plein de suspens que vous êtes...
Il s'agit... (roulement de tambours) des...

"ARTS PARENTAUX",
mais qu'est ce donc ...?

D'après mes sources, bien que je ne découvre que depuis quelques mois cette discipline, il apparaîtrait qu'elle existe depuis la nuit des temps... Elle est principalement pratiquée autour d'une poussette, d'un bac à sable, ou à la sortie des écoles...

Le but du jeu étant une comparaison tout à fait gratuite, malsaine et parfois mesquine des progénitures des uns et des autres! Voila les valeurs si nobles transmises par la compétition parentale.
D'après les témoignages que j'ai pu récolter ici ou là, on devient membre automatiquement, sans inscription préalable, à la naissance de son premier enfant.
Il paraîtrait que ceux ayant déjà participé à d'autres compétitions telles que: "qui a la plus grosse voiture", "qui a le sac à main le plus cher", et "la meilleure situation", soient légèrement avantagés.
La fédération des arts parentaux, n'a à ce jour pas édité de guides pour les nouveaux venus un peu perdus, mais il semblerait que tout ceci soit inné... Ceci étant dit, certains y laissent des plumes, dans les premiers combats, ne sachant pas, n'osant pas riposter aux premières attaques.
Vous trouverez ci-dessous quelques exemples pour illustrer les belles valeurs de cet art.
(toute similitude avec une situation réelle serait bien entendu tout à fait fortuite).
Après les arts martiaux... une discipline bientôt olympique...
- La poussette est un sujet propice au combat, 3 ou 4 roues, de marque ou pas, une variante, chère ou pas,... Ceux qui ont déjà pratiqué le "qui à la voiture la plus grosse" ont là, il est clair un certain avantage sur ce terrain. Vous noterez que l'on remarque déjà que le bébé n'est là qu'un prétexte...

 - La mère, sujet et initiatrice de nombreuses attaques et ce sur plusieurs points, avec pour thème récurrent le fait d'être ou pas WonderMother!
 Le fait qu'elle arrête de travailler ou pas, et pour combien de temps
Vous noterez un point essentiel, une mère qui n'allaite pas, n'a pas l'air, de nos jours avec la vague Bio & Cie, de mériter tout à fait ce titre...
Toute la violence de fait, par des phrases du type:
"Tu dois être fatiguée vu comme il pleure le tien" -> sous-entendu le mien à moi il est sage comme une image.
"Vous n'étiez pas là, ce week end si? parce qu'on a pas entendu la petite pleurer..."
"Ah, tu as pris celui-là de transat, toi... ouais, nous on voulait le meilleur pour notre bébé..."

Après les arts martiaux... une discipline bientôt olympique... - On peut aussi retrouver un lieu de compétition au niveau de l'éveil de l'enfant, et là toutes C. mère de L. qui a 2 semaines: "Elle a dit ses premiers mots, elle m'a appelé Maman"
V. mère de M. qui a 3 mois: "Il se retourne tout seul, fait des cabrioles, et hier il a faillit faire son grand écart, mais on avait pas le temps, il avait ses maths à finir..."
On retrouve cette forme d'attaque un peu plus tard dans la scolarité de l'objet de toutes ses luttes: l'enfant. Mais là, dans ce cas précis, pour que toutes les conditions soient réunies pour un combat intéressant et bien inégal, il faut préférer un adversaire dont l'enfant, n'est pas dans la même école que le votre, n'a pas les mêmes activités para-scolaire, c'est idéal pour en rajouter un max...
"Moi, le mien (notez la récurrence de cette formule au combien possessive et si peu égocentrique), il est premier, à l'école, en foot, en dessin, musique et il a refuser d'aller à Questions pour un couillon, c'est surfait, la télé !"
A ceci, les non-initiés auront tendance, quitte à faire passer leur progéniture pour un idiot, à répondre, "ben, le mien il fait rien", c'est une tactique comme une autre, car elle a le mérite de clouer le bec de l'adversaire dans la majorité des cas...

La spécificité de cette discipline est que ce n'est pas vous qui décidez de vous inscrire à une association, un club pour y participer, vous entraîner, et mener au mieux les combats...
Là, on vous défie, sans vous demander votre avis, et votre instinct vous fait vite rentrer dans le jeu, même si vous freinez des deux pieds, vous finissez bien un jour par craquer et à votre répondre à une attaque...

J'espère avoir pu prévenir, mettre en garde, et donner les premières armes aux futurs parents non aguerris sur cette discipline haute en valeurs morales...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Crocmalin 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte