Magazine Politique

Télémagouille et les Inconnus, possible aujourd'hui ?

Publié le 16 novembre 2014 par Falconhill
Télémagouille et les Inconnus, possible aujourd'hui ? Hier soir, je regardais sur un vieux DVD le premier spectacle des Inconnus avec Falconette et Bébé Faucon. Soirée géniale : ça fait des années que je n'avais pas vu leur premier spectacle. C'était une bombe...  C'est fou le changement qu'ils ont provoqué, les Inconnus... Le nombre de classiques qu'ils ont laissé. Incroyable...
Pendant le spectacle, souvent on se demandait avec Falconette "mais pourrions nous avoir ça aujourd'hui" ? Au moment où des associations néfastes qui ne représentent rien portent plainte pour un oui pour un non, et brûlent les gens au nom d'un anti-racisme qu'ils dévoient, on peut se poser la question.  Y a encore pas longtemps, c'était Nicolas Canteloup qui se faisait accuser de racisme par le très irréprochable Jean-Vincent Placé... Nous sommes aujourd'hui en 2014 : on ne peut plus dire grand chose...
Télémagouille donc. Le spectacle date de 1989. Et on avait donc notamment une scène où la question était "blanc ou noir" ? C'est à 6'09... (j'aimerais bien faire débuter la vidéo à se moment là mais j'arrive pas)

Plus loin on aura la question : 
- Quelle est la première ville arabe traversée par le Tour de France ?
- Marseille !
- Nonnnnnnn !!!!! (c'est Toulon)
A l'époque ça faisait hurler de rire l'enfant que j'étais. C'était en 1989 TéléMagouille. 25 ans... Aujourd'hui j'en ris encore. Mais je me demande, avec ces inquisiteurs, ces procureurs, si c'est encore possible. 
Parmi les pires arguments que j'ai trouvé contre Willy Sagnol, durant cette affaire (qui a été un scandale, l'affaire et la polémique lancées par ceux qui voient (et souhaitent) le racisme de partout), il y avait celui là : "il n'avait qu'à se taire et fermer sa gueule". Je crains qu'il est là, le but de ces personnes là. Que tout le monde se taise. Que plus personne ne pense plus rien, ne dise plus rien. Au risque de se faire brûler. Un pays où on ne parle plus. Plus personne... On pourra toujours insulter les journalistes blanc de plus de cinquante, ou les blonds aux yeux bleus. Mais ça, ce n'est pas bien grave...
Par contre, Nicolas Canteloup devra se taire. Les humoristes devront passer par la case du politiquement et normalement correct. Et tel des Robespierre des temps modernes, les guillotineurs seront de sortie pour buzzer et clasher tous ceux qui ne sont pas dans les bons tons. Ca aime bien faire couler le sang de ceux qui ne pensent pas comme eux, les Robespierre d'aujourd'hui... Cette société risque d'être invivable, mais bon...
Je pense que lutter contre les discriminations et le racisme, c'est aussi dénoncer ceux qui instrumentalisent le racisme pour en faire un objet politique. Politique (le PS a été minable avec son communiqué anti-Sagnol) ou associatif. Et c'est lutter contre tous les racismes, pas un seul, en tolérant les autres.
C'est aussi se battre pour la liberté d'expression (y compris celle de dire des conneries et de se faire reprendre dans le cadre de débats normaux) et la liberté de l'humour. Y compris accepter les blagues pas drôles (je ne trouve pas Canteloup convaincant dans son imitation de Placé, qui ne mérite pas d'être imité d'ailleurs tant il n'est rien...).
Sinon la Citronopipo c'était une voiture qu'elle était drôlement bonne...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines