Magazine Poésie

Semaine du 6 au 12 Octobre

Par Patricia Oudot @adelaidendire
  Articles de cette rubrique :               Lundi 6 octobre   Début de semaine ,Bruno est à la traîne sur le ruban d'asphalte Il voudrait offrir un toit et quatre murs aux sans-abris aux mal-logés La banlieue des villes et ses favelas parfois lui offrent une halte Quinze pour cent des habitants de la planète sous la menace d'être expulsés Les autres changent la déco..l'injustice aura toujours la couleur du basalte Belle journée pour aider ceux qui ont besoin de toit   Adelaide   Mardi 7 Octobre   C'est mardi et même s'il pleut,longe le petit  chemin pierreux Prends ton p'tit chien sous un parasol ,que les voisins rigolent Mirettes bleues sous ta casquette,salue en passant l'ami Serge Et grimpe la colline jusqu'a la statue en  pierre grise de la vierge Là -haut ,couleurs et senteurs,l'automne y a installé son auberge Belle journée sans trop de gamberges   Adelaide   Mercredi 8 Octobre   Mercredi se note huit sur dix,peut mieux faire miss Pélagie Encore deux jours pour le carton plein,le ciel s'assagit Sous le vent les feuilles quittent la branche ,douce léthargie Un tapis craquant sous les semelles ,légeres comme par magie La nature se fait flamboyante ,nouveau cycle de vie sans nostalgie Belle journée pleine d'énergie   Adelaide   Jeudi 9 octobre Semaine du 6 au 12 Octobre   La  lune s'éclipse, elle rougit de sa plénitude au coeur de nuit  Jeudi dépose son fardeau sur le petit banc perlé de rosée qui luit Il regarde s'écouler le cours du temps et l'eau qui rit en clapotis Un arbre ,immobile ami le caresse de ses branches désormais jaunies L'air est doux ,Denis respire ,les yeux mi-clos ,voleur de paradis Belle journée pour oublier la fatigue et humer la vie   Adelaide   Vendredi 10 Octobre   Sa peau sent encore le sable chaud,vendredi chante avant la pause Quand il me prend dans se bras la vie se colore de satin rose La piaf des rues s'est tu,elle qui ne regretta rien de rien,mal ou bien De l'hymne à l'amour ,pour la foule,et puis ,tiens v'la le marin Mais t'es l'homme qu'il me faut,c'est d'la faute à tes yeux,et c'est bien Belle journée sous le ciel de Paris et d'ailleurs   Adelaide   Samedi 11 Octobre Semaine du 6 au 12 Octobre   La bas il chante je marche seul ,sur le sentier de son samedi Même en passant ,longue est la route qui mène jusqu'à la nuit Mais j'irai au bout de mes rêves,il suffira d'un signe de lui Quand la musique est bonne ,Firmin a aussi la tête qui s'enfuit Comme toi,mais si tu m'emmènes,tout ira bien ,puisque tu pars Belle journée entre gris clair et gris foncé Adelaide   ( bel anniversaire Mr Goldman pour vos 63 ans) envole moi Minuit se lève en haut des tours Les voix se taisent et tout devient aveugle et sourd La nuit camoufle pour quelques heures La zone sale et les épaves et la laideur     Me laisse pas là , emmène-moi, envole-moi Croiser d'autres yeux qui ne se résignent pas Envole-moi, tire-moi de là  Montre-moi ces autres vies que je ne sais pas Envole-moi {3x} Regarde-moi bien, je ne leur ressemble pas Me laisse pas là , envole-moi Avec ou sans toi, je n'finirai pas comme ça Envole-moi, envole-moi, envole-moi...   Dimanche 12 Octobre barques               Les galères ont levé leurs rames au coup de sifflet de Wilfrid Et jeter l'ancre dans un bassin dormant à l'eau sans rides Dimanche préfère les petits cours d'eau ,loin des Oceanides Sur sa barque aux pensées,deux amants se bercent en mots timides Loin des yeux ,les flots du coeur coulent tranquilles et limpides Belle journée sur tous les éphémerides   Adelaide Maudits dimanches Libre Semaine du 1er au 7 Septembre 2014 Semaine du 18 au 25 Aout 2014 Disparition

Pseudo :

Email (Obligatoire) :

Adresse site (facultatif) :

Votre message :

Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?

Vos commentaires sont soumis à validation par le webmaster !

&id;&id;&est;&averti;&id;&moderation;&alerte;&pseudo;&commentaire;&email;&siteweb;éééè&idb;&idb;&idb;

é

&cat;&action; Aucun commentaire

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Patricia Oudot 1365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine