Magazine Focus Emploi

E-commerce : le paiement en ligne côté marchand

Publié le 18 novembre 2014 par Cibleweb
NBS System, spécialiste de la sécurité informatique et de l’hébergement a réalisé dernièrement un libre blanc sur le paiement en ligne. Une étude très complète dont nous vous proposons aujourd’hui de découvrir les principaux éléments.

Téléchargez le livre blanc NBS System gratuitement

Etat des lieux sur le paiement en ligne

En France, selon la FEVAD, la carte de crédit est utilisée pour plus de 80 % des transactions et que les porte-monnaies électroniques sont utilisés dans 26 % des paiements. Notons toutefois que les paiements alternatifs comme les chèques-cadeaux représentent toujours 10 % des paiements, les chèques 6 % et les transferts bancaires directs 8 %.

Les achats en ligne

Toujours en ce qui concerne la France, à l’heure actuelle, un consommateur moyen réalise en moyenne 16 transactions en ligne par an. Cela correspond environ à 1 400 euros dépensés en ligne chaque année par individu.

L’e-commerce côté e-marchand…

En ce qui concerne les sites e-commerce, il y en a très peu (seulement 5 000) qui font plus de mille transactions par mois… L’e-commerce n’est donc pas forcément l’eldorado que tous les marchands attendent. Il est parfois difficile de trouver son propre marché parmi la masse de concurrents déjà présents sur le web.

Voilà ci-dessous la répartition de la taille des e-marchands selon l’étude NBS System
transactions en ligne

Il y a donc très peu de gros sites marchands qui réalisent plus de 5000 commandes par mois (1% des sites e-commerce). La plupart des marchands réalisent entre 10 et 100 commandes par an (43%) et même 36% des e-commerçants ne réalisent que maximum 10 commandes par mois.

Ce graphique nous montre également que 80% des sites e-commerce réalisent moins de 100 transactions par mois. C’est-à-dire que plus de 100 000 sites en France ne font qu’une à deux commandes par jour… Est-ce vraiment viable pour un marchand ?

Quelle solution de paiement en ligne choisir pour un marchand ?

Solutions de paiement en fonction de la taille du site e-commerce

Lorsqu’un marchand choisit de proposer tel ou tel type de paiement, cela doit être mûrement réfléchi. En effet, les types de paiement sont plus ou moins intéressants en fonction de la taille de votre site e-commerce. Par exemple, les petites entreprises qui viennent de s’implanter proposerons un service comme Paypal (un porte-monnaie électronique, ou en d’autres termes, un « fournisseur tout-en-un »). Ce type de paiement est en effet très pratique car très rapide à mettre en place. Toutefois, pour un petit marchand cette solution est assez chère car les commissions sont de 3 à 4% du CA.

Par ailleurs, pour les marchands un peu plus importants, il est plus intelligent d’opter pour une solution PSP-banque (prestataire de service de paiement) car cela permet de réduire les frais liés à la commission.

Enfin, pour les « gros » sites marchands, les solutions de paiement qui peuvent être utilisées sont nombreuses. Ils peuvent également opter pour un «mix de solutions », ce qui ravira les internautes.

Solutions de paiement en fonction du type de produits ou de services vendus

Il est évident qu’en fonction du type de produits que vous vendez, vous allez proposer des moyens de paiement différents. Si vous vendez des produits de luxe, vous allez accorder une grande importance à la lutte contre la fraude. Vous devrez alors mettre en place des moyens liés à la sécurité des paiements qui seront différents que si vous vendiez des coques d’Iphone.

D’autre part, si vous vendez vos produits à l’étranger, vous allez devoir vous adapter et proposer les moyens de paiement qui sont les plus utilisés dans le pays en question. Si vous souhaitez convertir vos paniers, c’est à vous de comprendre le fonctionnement des cyberacheteurs.

Quels sont les différents modèles de paiement ?

Il existe différents types de moyens de paiement. Les quatre principaux sont les porte-monnaies (wallets), les PSP (Prestataires de Services de Paiement), les services de collecting et il y a enfin les autres moyens alternatifs.

  • Les porte-monnaies sont très faciles et pratiques à utiliser pour les marchands, car ils assurent le contrôle anti-fraude, ils fournissent un back-office etc… Mais attention, ce type de solution (comme Paypal, Google Wallet etc…) est assez chère. En effet, pour ce type de fonctionnement les frais de transaction sont élevés.
  • Les PSP quant à eux permettre aux marchands d’accepter les paiements bancaires par carte de crédit. C’est un contrat de vente à distance entre une banque et un marchand. Ici, le marchand paiera soit un pourcentage soit un coût fixe par transaction. Paybox est un exemple de PSP.
  • Le fonctionnement des services de collecting est tout autre. En effet, si vous choisissez une telle solution, c’est une société tierce qui récolte les paiements et qui vous transfère l’argent après avoir déduit les commissions.
  • Enfin, les moyens de paiement alternatifs correspondent aux cartes prépayées, aux chèques-cadeaux, aux paiements réalisés grâce aux mobiles etc… 
Voilà donc un petit résumé du livre blanc NBS System sur le paiement en ligne. Vous pouvez retrouver dans ce document à télécharger gratuitement un panorama des différentes solutions de paiement qui existent sur le marché.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cibleweb 6645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte