Magazine Humanitaire

République Centrafricaine : l’insécurité perdure pour les populations. Pour les humanitaires aussi.

Publié le 18 novembre 2014 par Frédéric Joli

La situation demeurait tendue à Bangui, en fin de semaine dernière avec des manifestations d’hommes armés paralysant circulation et transport en commun. Depuis le mois d'octobre la spirale de la violence a repris avec de nouvelles vagues d'affrontements. Pour échapper à l’insécurité, nombre de personnes ont du à nouveau fuir leurs maisons et trouver refuge dans les anciens sites de déplacés, sites dénués de tout  et où les conditions de vie sont particulièrement difficiles.

« Privés d’assistance pendant plusieurs jours, nous avons souffert du manque de nourriture et  d’eau, explique Mathias Yadjemal, responsable du site de déplacés de Castors à Bangui. La situation était catastrophique »,

A cela s'ajoute les menaces dont les organisations humanitaires font l’objet et les entraves à leur liberté de mouvement. Ceci a rendu encore plus difficile cette situation, en particulier pour les malades, les blessés et les déplacés. (Lire la suite)

chiffres clés Centrafrique

RD Congo : 33 000 personnes reçoivent de l’aide au Katanga

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric Joli 39938 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte