Magazine Humanitaire

Journée Mondiale des Toilettes : une journée insolite pour une réalité dramatique

Publié le 18 novembre 2014 par Cmasson

La défécation à l’air libre pratiquée par un milliard d’humains, dans des champs, près de cours d’eau, auprès des habitations, représente un risque sanitaire à grande échelle mais aussi une menace pour l’intégrité physique des personnes.

Les enfants sont les premières victimes du manque de toilettes et d’assainissement. La contamination de l’eau et des aliments les soumet à des maladies fatales comme la typhoïde, la dysenterie, le choléra. Ils sont les premiers à souffrir de diarrhées qui constituent un facteur important de mortalité infantile ainsi qu’une porte d’entrée de la malnutrition aigüe.

Dans beaucoup trop de régions du monde, le manque de toilettes expose les femmes à une vulnérabilité accrue ainsi qu’à des agressions. Elles doivent sortir le jour ou la nuit, souvent seules, et trouver un coin isolé des regards parfois très éloigné des habitations. Celles qui ont peur de sortir se retiennent des heures durant, et contractent des infections spécifiques.

L’absence d’accès à des toilettes impacte aussi les performances économiques des Etats. Le manque d’accès à l’eau et à l’assainissement coûte près de 210 milliards d’euros (260 milliards de dollars) chaque année : maladies et dépenses médicales, pertes de temps de travail et de productivité.

 

Quelques chiffres

  • 2 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour du fait de maladies diarrhéiques, conséquences directes du manque d’accès aux toilettes ;
  • 272 millions de jours de classe sont manqués chaque année dues au manque de sanitaires et aux maladies qui en découlent ;
  • 1 femme sur 3 dans le monde s’expose aux maladies, à la honte, à des risques de harcèlement ou d’attaques parce qu’elle n’a pas d’endroit sûr pour aller aux toilettes.

Pourtant les solutions existent à partir d’une prise de conscience et la fin du tabou autour des questions liées aux toilettes. Construire des latrines ne suffit plus, il faut que les populations les utilisent. Les moyens doivent être mis sur la sensibilisation et le changement des comportements. C’est cette démarche que soutient Action contre la Faim.

Action contre la Faim et l’assainissement dans le monde en 2013

  • 14 935 latrines construites dans le monde.
  • 378 873 séances de promotion à l’hygiène dispensées
  • 3 403 611 bénéficiaires de programmes d’assainissement.

Membre de la Coalition Eau avec 27 autres ONG, Action contre la Faim relaie dès le 19 novembre la campagne Parlons Toilettes, qui interpelle sur l’action internationale en faveur des toilettes et des solutions d’assainissement.

www.parlons-toilettes.org

#parlonstoilettes


Porte-parole disponibles auprès du contact Karima Zanifi - 01 70 84 72 37 - kzanifi@actioncontrelafaim.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmasson 71342 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog