Magazine Cinéma

Becoming Calder de Mia Sheridan

Par Evenusia @Evenusia

becoming calder

Résumé de l'éditeur : 

Il existe un lieu dans l'Amérique moderne d'aujourd'hui où il n'y a pas d'électricité, pas d'eau courante et aucun confort. Dans cet endroit il n'y a pas de place pour les rêves, pas de place pour le libre arbitre et aucune tolérance pour l'ambition. 

Dans cet endroit, il y a un garçon avec le corps d'un Dieu et le coeur d'un guerrier. Il est fort et fidèle et sert sa famille honorablement. Mais il ose rêver de plus. 

Dans cet endroit, il y a une fille avec le visage d'un ange et le coeur plein de courage. Pour sa famille elle est la vision parfaite de l'obédience. Mais elle a l'audace de vouloir ce qu'on lui a dit qu'elle n'aurait jamais. 

Becoming Calder est l'histoire du bien contre le mal, de la peur contre la bravoure, de la vérité que la lumière de l'amour a toujours su trouver même dans les lieux les plus sombres... Depuis la nuit des temps jusqu'à la fin du monde. 

Mon avis : 

Voilà une romance originale qui traite d’un sujet peu banal. Calder a toujours vécu, aussi loin qu’il se souvienne, au sein d’Acadia, une communauté établie loin du monde moderne et gérée par un homme charismatique mais totalement illuminé, Hector. Un jour où Hector revient d’une de ses nombreuses sorties pour trouver de nouveaux adeptes, il est accompagné d’une très jeune fille, Eden, qu’il présente comme celle qui sera, à sa majorité, son épouse et dont la destinée est celle d’être un jour à son bras pour conduire leur peuple vers Elysium, le Paradis qui les sauvera de la grande inondation qui les menace.

Nous découvrons donc la vie en huis clos dans cette communauté religieuse. Hector y règne en maître, tel un gourou, et donne des sermons très personnels sur un futur dans lequel ils seront tous sauvés grâce à lui. Les habitants ne bénéficient d’aucun confort moderne hormis les proches d’Hector. Ils travaillent la terre, n’ont pas l’électricité ni l’eau courante. Ils sont tous occupés à faire fonctionner leur communauté qui subvient à ses propres besoins. Ils n’ont aucun contact avec l’extérieur sauf pour certains d’entre eux et en de rares occasions. Tous les habitants sont dévoués à Hector et semblent heureux de leur sort.

Eden, de son côté, a été élevée dans l’entourage d’Hector, loin des autres enfants. Elle ne va pas à l'école, ne s'instruit pas. Elle passe ses journées à jouer du piano. Elle est destinée à un futur qui la fait apparaître aux yeux des autres comme un être à part, celle qui aidera Hector a accomplir la prophétie. C’est Calder qui le premier va s’apercevoir de sa solitude et va peu à peu se rapprocher d’elle, allant jusqu’à lui apprendre les rudiments scolaires qu’elle n’a pas le droit de suivre.

C’est une histoire très longue à se mettre en place car l’auteure cherche à nous immerger dans un monde différent. On va connaître le quotidien de la communauté, leurs habitudes mais aussi leurs mœurs, leur dévouement pour Hector qui les a sauvés de la misère ou de la violence pour la plupart. Eden et Calder, nos deux héros sont attachants et leur naïveté très touchante. Ils vont se découvrir peu à peu et apprendre à s’apprécier jusqu’à ce que l’attirance physique prenne le dessus. Leur amour est en soi un interdit qu’ils vont oser braver, bousculant des certitudes qu’ils avaient acquises tout au long de leur vie. Ils n’ont rien connu d’autre que ce qu’ils ont vécu à l’intérieur d’Acadia et le monde extérieur leur apparaît comme une immense inconnue.

C’est une atmosphère assez lourde qui règne tout au long du roman, le huis clos et la surveillance d’Hector et de ses acolytes sur Eden prend au fur et à mesure des proportions étouffantes. On sent venir le drame et on l’attend un peu résignés à subir le bon vouloir de l’auteure. C’est un tome très sombre malgré la très belle histoire entre Eden et Calder. Mon petit cœur a saigné de tristesse pour ce couple.

Le rythme s’accélère dans la dernière partie et croyez-moi ce sera terrible. Heureusement l’auteure a eu la bonne idée de sortir simultanément un tome 2 : Finding Eden dont j’enchaîne la lecture aussitôt. 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines