Magazine Info Locale

Chronique du Front National à Cognac

Publié le 23 novembre 2014 par Pierre-Alain Dorange

Chronique du Front National à Cognac

"Les rests du banquet" photo : Boris Drenec (licence cc-by-nc-sa)

Le Front National siège au conseil municipal de Cognac (et au conseil communautaire) depuis avril dernier, avec 2 élus : Isabelle Lasalle et Christian Bayle. Leur liste avait récolté 13,9 % des suffrages au second tour.
Situation inédite à Cognac avec 2 élus Front National qui n'avait pas de réel programme local et ont simplement déroulé de vagues déclinaisons du programme national du Front National. On retrouve dans leurs tracts et matériel de campagne l'essentiel du repli sur soi, de la peur des autres avec une accentuation personnelle sur le fumeux "pragmatisme" qui voudrait que l'on fasse des efforts pour le monde économique au détriment de la solidarité.
Ceci leur a permis de recevoir les suffrages de 1 124 Cognaçais(e)s au premier tour et 972 au second.
Depuis les élections leurs interventions sont plutôt rares, mais parfois surprenantes de naïveté, et parfois cruellement éclairantes sur leur vision de la société.
Les élus FN de Cognac défendent ainsi un "pragmatisme" qui voudrait que l'on ne s'oppose pas par principe mais uniquement quand cela est nécessaire, ce qui semble une très bonne idée pleine de "bon sens". Mais qui comme toutes les fausses bonnes idées aboutit vite au ridicule et à des exagérations... Ainsi quand en conseil municipal, l'une de leurs premières interventions est pour dire "Nous sommes d'accord et voterons pour, mais il ne faudrait surtout pas que cette subvention serve au social, cela doit servir à développer l'économie". Le sujet étant le partenariat avec l'EPF Poitou-Charentes (Etablissement Public Foncier) sur 5 années avec l'objectif la réhabilitation des friches et la rénovation d'habitats vacants... On se demande le sens de la remarque et si on parle bien de la même chose... Le but de rénover étant d'améliorer l'habitat et comprend, par principe, un volet social... Fallait voter contre si vous ne vouliez pas de "social" !
Les (courts) articles dans le magazine Municipal (CognacMag, rubrique Expression qui réserve une page aux listes municipales) sont l'occasion pour les élus du FN local de dérouler le discours dominant de leur parti a coup de "pragmatisme" de tous les côtés, de "pas de démagogie" ou de "redynamisation".
On a là, la plus belle langue de bois politique, qui en est presque la caricature (probablement par le rafraichissant manque d'expérience)... Et que en théorie "ils" dénoncent...

Chronique du Front National à Cognac

dessin ; Babouse

Mais le résultat est affligeant et met en évidence les ficelles du FN national à l'échelle locale : polir l'image du FN en s'intégrant au paysage (devenir "normal"), limiter les polémiques pour paraître "de bonne vertu", dénoncer les autres politiques (eux seuls étant bien sur différents), prôner le repli sur soi, la gestion "paternaliste" (le bon père de famille) et surtout la démagogie la plus dégoulinante en essayant de pas avoir l'air d'y toucher, tout en plongeant dedans à grande brassée. Écœurant de populisme.
Le dernier Mag est l'occasion de voir dégouliner la haine farouche de ces gens-là envers l'action sociale et la culture. En fait, ils détestent l'émancipation, le partage et la solidarité, tout ce qui constitue l'éducation populaire et préfèrent des citoyens repliés sur eux-mêmes qui ne réfléchissent pas trop et qui se contenteraient de marketing démagogique sous couvert d'un habillage "plus près du peuple" et d'un "pragmatisme" qui ne poursuit que la libéralisation encore plus outrancière de la société au monde de l'économie d'un bon père de famille...
Si on écoute la logique du FN local, il faudrait couper les subventions de l'action sociale et d'un salon littéraire pour pouvoir équiper le stade de Rugby afin de pouvoir... jouer la nuit ! Et cela au nom du "pragmatisme". Sous-entendu que l'action sociale c'est les "assistés" qui ne serviraient à rien et que la culture ça ne rapporte pas de la monnaie sonnante et trébuchante... Terriblement bestial...
Mais ou sont les priorités ? C'est quoi la logique qu'il peut y avoir devant de telles propositions...
Le Front National déclare avoir changé mais en fait il porte toujours le même discours démagogique, la même haine des autres, le mépris pour l'émancipation et la même vision économique : une sorte de libéralisme de papa (le bon vieux temps).
Bref, le FN a pas changé.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre-Alain Dorange 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine