Magazine

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 124

Publié le 23 novembre 2014 par Antropologia

Venez nombreux

J’entends à nouveau à la radio (France-Inter) l’injonction, « Venez nombreux » qui m’a toujours laissé dubitatif, même si je la vois régulièrement sur des tracts ou des affiches. Que peut attendre de ce propos l’auteur d’une telle phrase ?
Il s’adresse à un destinataire imaginé qui par son « venez » est multiple mais en même temps diffus. A quoi peut servir une injonction sans destinataire précis. Un sens interdit s’adresse aux automobilistes, une affiche électorale aux électeurs qui attendent ce type d’ordre ou de conseil. Mais ce n’est pas le cas, ici.
Mais en outre, pourquoi ajouter « nombreux » étant donné que si la proposition m’intéresse j’attends qu’elle soit de qualité et non que beaucoup de monde la partage sauf si j’ai des objectifs politiques qui supposent que beaucoup de personnes partagent et expriment mes convictions.
En fait, ce « Venez nombreux » ne fait qu’exprimer naïvement le « moi » de l’orateur ou du rédacteur qui verbalise ses désirs. Lacan disait que dire « je t’aime » voulait dire « je veux que tu m’aimes ». Là aussi, « venez nombreux » veut dire « je veux que vous soyez nombreux ». Ah ! Ces « communicants » qui ne savent pas communiquer !
Bernard Traimond



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antropologia 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte