Magazine France

L'odeur de l'argent

Publié le 23 novembre 2014 par Malesherbes

Il y a quelque temps, nous apprenions que, pour sa campagne de l’élection présidentielle de 2012 :

- Nicolas Sarkozy avait dépassé le plafond autorisé

- Les comptes de campagne avaient masqué ce dépassement

- L’origine des fonds correspondants semblaient douteuse.

Ces examens post-mortem sont dignes d’intérêt mais il serait assurément plus judicieux de s’intéresser à la campagne en cours pour, paraît-il, l’élection du président de l’UMP. Depuis plusieurs semaines, Nicolas Sarkozy sillonne la France et tient des réunions dans diverses villes. Pour lui permettre de dispenser sa parole éclairée, on loue des salles, on les éclaire, on les sonorise, on peut même aller jusqu’à les revêtir d’affiches, de bannières, on assure leur sécurité. Qui règle les factures ?

Pour prononcer ses discours, le candidat à la présidence de l’UMP a aussi besoin de personnel qu’il promène à travers l’hexagone. Il le transporte, assure ses repas, lui procure un hébergement, lui prodigue peut-être même d’autres attentions. Essaie-t-on de nous faire croire que tout ceci serait financé par des âmes  charitables du côté de Corbeil-Essonnes ou de Levallois-Perret ? Non, bien sûr ! Alors, qui paie ? Pas l’UMP qui est en faillite. Quelque ONG, prête à voler au secours de ces nécessiteux d'un nouveau genre ? Le mystère reste entier. Mais ce candidat vertueux n’hésitera certainement pas à rendre publics des comptes qui nous permettront d’apprécier si l’ampleur de la dépense reste compatible avec la hauteur de l’enjeu. Ce qui ne nous empêchera pas de nous interroger sur l’odeur de l’argent dépensé pour cette campagne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malesherbes 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte