Magazine Culture

Critiques Séries : Hello Ladies - The Movie

Publié le 23 novembre 2014 par Delromainzika @cabreakingnews

Hello Ladies : The Movie // De Stephen Merchant. Avec Stephen Merchant, Christine Woods et Nate Torrence.


Je pense que Stephen Merchant peut s’estimer heureux. Peu de séries ont l’occasion d’avoir droit à un téléfilm ou un film de clôture. Après une première saison aux scores corrects mais pas brillants mais réussie, HBO s’est dit qu’il fallait tout de même donner une fin à cette série et a commandé après l’annulation un téléfilm de conclusion. L’idée n’est pas bête et même si l’on retrouve la bonne et belle ambiance de Hello Ladies, ce film est peut-être un peu trop prévisible. Disons que je pense que Hello Ladies : The Movie est presque parfait. Il parvient à nous faire retrouver l’ambiance de la série mais aussi à y apporter quelque chose de différent, de plus intelligent peut-être, qui rend finalement le tout encore plus efficace. C’est une comédie romantique réussie sur laquelle beaucoup de comédies romantiques diffusées cette année auraient probablement pu prendre modèle. Je pense par exemple à Marry Me ou encore à A to Z (surtout cette dernière, étant finalement une légère déception après un pilote réussi). Pour en revenir à Hello Ladies, nous suivons toujours les aventures de Stuart Pritchard, un homme moyen qui cherche son âme soeur et qui l’a trouvé dans le cliquant et superficiel Los Angeles. Il s’agit de Jessica Vanderhoff, une actrice de seconde zone incarnée par Christine Woods.

Stuart a récemment rompu avec sa petite amie. Quand sa petite amie vient lui rendre visite à L.A, Stuart prétend d’avoir une relation avec sa locataire afin de rendre son ex jalouse.

En guise de fin, je pense que l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de Hello Ladies que de nous faire tourner en rond jusqu’à conclure de la sorte. Car sa relation avec Jessica est compliquée et cela ne pouvait donc pas s’achevée de façon simpliste. Non. Cela aurait été trop bête de conclure la série sans chercher à raconter quelque chose avant, qui pourrait nous emmener vers cette fin. On ouvre alors le film lors des 30 ans de Jessica et de la petite fête qu’elle a organisé en cette occasion. Rien n’a vraiment changé entre la fin de la saison 1 et ce téléfilm. Elle est toujours paumée entre ses auditions pour des rôles de secondes zones alors que ses pairs ont les meilleurs rôles. Mais le téléfilm est avant tout là pour traiter des problèmes romantiques de Stuart qui sont présents et qui l’empêchent réellement d’avancer. Mais la série parvient à faire quelque chose d’assez intelligent de ce point de vue à quoi je ne m’attendais pas du tout. Ce qui fait le succès de Hello Ladies c’est clairement sa façon d’explorer les bons sentiments de chacun. L’amour n’est pas quelque chose qu’il est facile de mettre en lumière à l’écran mais Hello Ladies a réussi à le faire de façon assez sincère et réussie. Tout ce que l’on voit à l’écran respire tellement la réalité. On a envie de s’attacher à tout le monde et c’est ce qui se passe.

Petit à petit, plus le téléfilm avance et plus j’ai eu l’impression que Hello Ladies ne voulait pas forcément se conclure sur un tel épisode. Les discussions sont toutes intelligentes et cherchent à mettre en lumière tous les problèmes à la fois de Stuart mais aussi de Jessica. Cela apparaît presque très simpliste car tout semble se dérouler de façon un peu facile mais globalement c’est suffisamment logique pour que l’on n’en fasse pas cas. Après tout, ils n’ont pas eu 6 épisodes pour conclure l’histoire mais seulement un téléfilm d’une heure et demie (ce qui est déjà pas mal). J’ai bien aimé la présence de Stephen Tobolowsky. Ce dernier n’a de cesse de me rappeler à chaque fois que je le vois toutes les scènes les plus cocasses et étranges qu’il a pu jouer dans Californication. Cela n’a rien à voir avec le film mais c’est clairement pareil. De plus, son personnage semble presque emprunter à Entourage, comme si au fond Hello Ladies The Movie voulait se rapproche légèrement de l’autre série de HBO qui aura elle aussi droit à son film. Les caméos sont tous très réussis, notamment Ryan Hansen mais mon préféré reste celui de Nicole Kidman qui est probablement le plus inattendu de tous. Visuellement, Hello Ladies The Movie conserve l’ambiance feutrée de la série. Un très bon point qui permet de se sentir un peu plus cajolé par la série.

Note : 9/10. En bref, une belle conclusion pour une belle série qui aurait clairement pu devenir une référence avec plusieurs saisons.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 17994 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte