Magazine Moyen Orient

La CNT a besoin de vous!

Publié le 23 novembre 2014 par Fouzi53 @fouzi53

We want you

Nous sommes à la veille d’un nouveau mandat pour la CNT qui après avoir parachevé l’adhésion de tous les métiers du tourisme, avec la refonte de ses statuts,  a également réussi à instaurer une cohésion et à fédérer autour d’elle les principaux acteurs du tourisme national. Ceci étant, la CNT reste encore dans un équilibre précaire puisque la mise en place des Fédérations Régionales du Tourisme, engagement pris déjà en 2001 par l’ancienne FNT dans le cadre de vision 2010, n’a pas pu être tenu à ce jour.

Et c’est à mon humble avis, cette lacune qui fait qu’aujourd’hui la CNT marche à cloche pied tant sur le plan des ressources, que sur sur le plan de la mise en oeuvre de la vision 2020.

Les nouveaux statuts prévoient l’adhésion de toutes les entreprises touristiques par l’entremise d’une cotisation unique qui sera versée directement aux associations métiers régionales. La fédération régionale du tourisme est sensée regrouper en son sein toutes les associations métiers de la région donc toutes les entreprises touristiques. Cet acte d’appartenance à une entité régionale est plein de bon sens car d’un coté l’entreprise se sent représentée dans le cadre d’une stratégie régionale du tourisme et non plus seulement sectorielle et la FRT est alors représentative et a toute la légitimité d’émettre son avis sur l’avenir touristique de sa région. En clair, avoir son mot à dire dans la mise en œuvre des contrats programmes régionaux, d’autant plus que leurs financements sont à majorité par des capitaux privés.

A l’heure de la régionalisation avancée, il est tout à fait opportun pour les associations de se regrouper en Fédérations Régionales et d’alimenter la CNT en projets structurants en matière de positionnement produit de leurs territoires touristiques respectifs. La CNT aura alors à veiller sur la complémentarité des régions et éviter autant que faire se peut, les doublons ou les greffes qui seront inéluctablement vouées à l’échec.

Vision 2020 ambitionne la création de huit territoires touristiques, c’est autant d’expériences à faire vivre  aux touristes de manière à les fidéliser. Le rôle des FRT sera de créer ces expériences sur la base des propositions des associations métiers qui doivent travailler de concert et d’orienter les investissements vers les attentes des marchés cibles.

Des territoires semblent émerger , il s’agit de Marrakech Atlantique, Souss Sahara Atlantique,  Maroc Mediterranée, Centre Atlantique , Atlas et vallées et Maroc Centre. Ceci est basé pour le moment sur la capacité hôtelière existante et qui demande a être optimisée, ainsi que les entreprises touristiques ( Agences de voyages, Location de voitures, transports, Restaurants, Guides etc.…) C’est sur ces territoires que doivent être créées les premières FRT qui devront s’activer à mettre en œuvre les CPR déjà signés. La CNT aura alors la responsabilité  de les accompagner, de les soutenir et de leur faciliter la tache en cas de blocage ou de manque de moyens en matière de promotion, d’aérien, d’animation et autres ingrédients qui font le succès des destinations touristiques. Elle aura également à coeur de développer les autres territoires Cap Nord et Grand Sud Atlantique dans un laps de temps respectable.

Concernant les Fédérations métiers, certaines ont un réel besoin de restructuration pour retrouver leur raison d’être, leur efficacité et leur légitimité dans l’écosystème touristique national. La relation entre agents de voyages, hôteliers, transporteurs , restaurateurs, guides et loueurs de voiture doit retrouver son essence dans le cadre de la réglementation. La dérégulation qui a prévalu ces dernières années est loin de servir la cause du tourisme national et certainement pas les recettes touristiques.

La CNT aura la lourde tache de reconnecter les différents métiers à travers des conventions cadres qui devront mises en place très rapidement avec la bénédiction du Ministère du Tourisme. Avant la mise en place d’une quelconque plateforme virtuelle, il faut réactiver la plateforme réelle et relancer le B to B.

L’autre rôle que devra jouer la CNT, c’est le co pilotage des six programmes structurants tels qu’ils ont été listé dans le CPN : Azur 2020, Tourisme Durable, Patrimoine et Héritage, Animation, Sports & loisirs, MICE & Bien être, et bien entendu le Tourisme Interne.

Telles devront être à mon humble avis les grandes lignes de la feuille de route de la future équipe CNT qui devra faire appel à toutes les compétences existantes au sein de ses composantes pour relever le défi : remettre la stratégie 2020 sur les rails et tenir les engagements signés en Novembre 2011  devant SM Le Roi.

Bien entendu, le bénévolat ne sera pas suffisant et le militantisme à lui seul, ne pourra pas soulever les montagnes, la CNT devra se doter de moyens financiers et humains à hauteur de ses ambitions. Cela passe par la mobilisation de tous les membres, la production de livrables à même de les attirer, des objectifs à atteindre et des petites victoires à réaliser très vite.

Avant de finir, je souhaite vous renvoyer vers un post que j’ai écrit en octobre 2010, à quelques jours de la signature du CPN 2020, intitulé «  Tous Ego pour 2020 » en réaction à diverses analyses rapportées par la presse, sur ce Tourisme en mal de gouvernance.

Pour que le paquebot CNT prenne le cap 2020, plus qu’un commandant et son second, il aura surtout besoin du meilleur équipage possible pour être mené à bon port. la CNT à besoin de vous.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouzi53 1772 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte