Magazine Football

Milan – Inter: Les notes

Publié le 23 novembre 2014 par Passionacmilan

Milan – Inter:  Les notesLe match commence avec beaucoup d’intensité, notamment une faute non-sifflée (potentiellement sanctionable d’un jaune voire d’un rouge) de Mexes. Cette intensité ne se reflète cependant pas en occasions. A la 7e, suite déjà une erreur muntaresque de Muntari, Lopez nous sauve avec un arrêt en 1 contre 1 contre Icardi. C’est le premier avertissement. Le deuxième arrive quelques minutes plus tard avec une frappe de Guarin bloquée par Lopez. Le Milan montrera trop peu pendant les 20 premières minutes, l’occasion la plus dangereuse ayant été un coup-franc hors-cadre de Menez. A la 23e, un décalage d’Essien lance El Shaarawy qui centre en retrait pour Menez qui frappe en extension sans contrôler et marque. après ce but, le Milan joue mieux mais toujours sans se procurer d’occasion. Mexes trouve quand même le moyen de se prendre un jaune en stoppant Guarin sur une contre-attaque mais il ne pouvait rien faire d’autre. Pendant le reste de la mi-temps rien de spécial, la balle fait des aller-retours entre les deux camps mais les deux équipes ne se montrent pas dangereuses.

La deuxième mi-temps reprend sans changement. Le Milan obtient un corner à la 49e mais il ne donne rien. A la 52, Bonaventura voit sa frappe détournée passer juste à coté du poteau de Handanovic. Le corner qui suit ne donnera rien d’autre qu’un contre intériste qui à son tour donnera un corner. Celui-ci donnera lieu à un gros cafouillage mais les multiples tentatives nerazzuri seront vaines. Pourtant, déjà l’heure de jeu, sur une erreur de dégagement, Obi place une frappe imparable du gauche. Suite à ce but, le Milan subit un petit électrochoc et repart en attaque. A la 70e, Menez gâche un nouveau coup-franc que Honda aurait mis au fond, dommage. Deux minutes plus tard, El Shaarawy se retrouve seul en face-à-face avec Handanovic mais sa frappe touche la barre transversale et sort. A la 79e, c’est au tour d’Icardi de toucher la barre. A la 83e, El Shaarawy, complètement seul, s’emmêle les pinceaux et perd la balle. Les dernières minutes sont rouges et noires et c’est à une succession de corner qu’on assiste. Sur un contre à la 89e, Zapata nous place un tacle bien senti. Une derniere frappe de Poli nous fera jaillir du canapé mais le corner qui suit est anecdotique. Un nul qui n’arrange personne.

Lopez (6.5): Rassurant dans ses sorties aériennes, il nous sauve sur un face-à-face suite à l’erreur de Muntari en début de match. De plus, il fera d’autres arrêts importants, notamment en début de deuxième mi-temps.

Rami (6): Il a bien tenu ce nouveau rôle même si parfois il en faisait trop. Dur sur l’homme, compensait sa lenteur par ses interceptions. Il aurait pu éviter la faute inutile sur Dodo à la 72e.

Mexes (5.5): Il aurait pu se prendre un rouge avant la fin de la première minute. Après ce fait de jeu, il joue normalement sans faute grave ni énorme tacle mais ce n’est assurément pas une assurance tout risque. Capitaine d’un soir.

Zapata (6.5): Le meilleur des défenseurs, il joue propre et inspire plus confiance que les joueurs de sa ligne.

De Sciglio (5.5): La plupart de ses passes sont en retrait: il ne prend jamais l’initiative même si défensivement il ne s’est pas fait bouger.

Muntari (4.5): Sa perte de balle en début de match doit lui valoir un 0. Je me suis dit que j’allais lui donner une autre chance mais il n’a rien montré du match, trop peu technique pour attaquer et trop peu tactique défensive pour compenser sa lenteur. Comme me l’a dit la Fée, Muntari a été dangereux… pour nous.

Essien (5,5): Un peu mieux que son compatriote ghanéen (à l’origine du but et deux-trois autres passes bien senties), il est néanmoins très limité pour un milieu.

Bonaventura (6): Il obtient de nombreux corners et ne joue pas si mal mais il ne fait pas la différence comme El Shaarawy de l’autre coté.

El Shaarawy (6): Magnifique passe décisive pour Menez mais il manque le but du 2-1 avec sa frappe sur la barre ainsi qu’une autre occasion quelques minutes plus tard. Même si on peut lui en vouloir pour ce face-à-face manqué, ce n’est que bon signe qu’il ait été à l’origine ou la conclusion de presque toutes les attaques dangereuses. 6.5 pour son match -0.5 pour l’occasion manquée.

Menez (6,5): 6 pour son match passable et +0.5 pour son plat du pied en extension.

Torres (4.5): Invisible. Il suffit de voir le numero dans son dos pour se rendre compte qu’il ne rempli par son role. Ni le 9 buteur ni le 9 point d’appui ni le 9 passeur ni rien… Feu Torres

Honda (/): Des son entrée il fait plus que Torres avec une frappe cadrée à la 77e. Il frappe les corners sans plus de réussite.

Poli (/): Très actif à son entrée, il est à la conclusion du dernier frisson, la dernière frappe qui a failli entrer mais qui ne donnera qu’un corner.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Passionacmilan 14513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines