Magazine Conso

Le 24 novembre 2013 ou la naissance de mon premier enfant – Part 1

Publié le 24 novembre 2014 par Urbanplaygirl @djmissmak

Je ne vous ai pas parlé de mon accouchement sur le blog, car je voulais garder ce moment personnel pour moi, mais là j’ai envie de partager un petit bout avec vous.

Il y a un an exactement, à cette heure-ci j’étais à l’hospital. Je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais dans la chambre de prépa à l’accouchement. Les contractions avaient commencé. Aie quel souvenir !

Oui les contractions font mal, on m’avait prévenu…mais l’on est jamais préparé à ça. Quand je dis « ça », je ne parle pas que des contractions, je parle de tout : l’accouchement, la douleur tout de suite suivi du bonheur, de larmes de joie, de tout ce changement que peut apporter la naissance d’un enfant dans la vie d’une femme, la naissance de mon premier enfant.

On me l’avait dit en effet, ta vie va changer, ce ne sera plus pareil, dors car tu ne pourras plus..etc etc mais ce que je retiens le plus de cette année depuis la naissance de mon petit bout, c’est tout le bonheur, tout l’amour que j’ai pu lui donner, qu’il a pu me donner. Tous ces sourires que l’on s’est échangé, toute cette complicité entre une mère et son enfant.

IMG_8018
Il y a un an donc, les médecins avaient décidé de déclencher mon accouchement car je n’avais plus beaucoup de liquide amniotique (le liquide qui entoure le bébé). A l’hôpital pour une simple consultation, je me suis retrouvé à faire mon admission. Quelle surprise. Non je n’étais pas prête. Quand le médecin et la sage femme me parlait, j’étais comme dans un autre monde. Mais non ce n’était pas possible, je ne pouvais pas accoucher maintenant, c’était trop tôt. Je savais au fond de moi que je n’allais pas arrivé au terme, mais dans ma tête ca allait arriver la semaine d’après. Donc non je n’étais pas prête. Même si, heureusement pour moi, ma valise l’était.

C’était un mercredi. En appelant mon compagnon, j’ai commencé à réaliser. Ils vont me déclencher l’accouchement et quand je sortirai de l’hospital ce sera avec un bébé dans les bras….Une sensation étrange m’a parcouru. Ca y est j’allais partir vers l’inconnu. Maman, bébé, couche, biberon, pleurs, éducation, jeux, wouaw mais qu’allait-il se passer ? Allais-je y arriver ?

Pleins de questions, et dans ce moment là, on est seule, seule avec ses interrogations, ses doutes.

L’accouchement…. Au fond de moi, j’avais peur de l’accouchement. On a tous déjà vu des téléfilms dans lesquels il se passe des choses « bizarre » durant les accouchements. Et si ca se finissait en césarienne? Et si il avait des complications…

Très vite, je me suis dit qu’il fallait que j’enlève tous ces doutes de ma tête. J’avais mon leitmotiv : « tout va bien, ca va bien se passer, tout va bien, ca va bien se passer », et je m’interdisais de penser autre chose.

Comme je vous l’ai dit, c’était un mercredi. Le médecin avait décidé de me déclencher l’accouchement grâce à du gel, un gel qu’on devait me placer au fond du vagin… ou de l’utérus…je ne sais pas…au fond quoi.

Donc première tentative, mercredi. Ca y est je suis prête. Je me dis qu’ils vont me mettre ca et que ca y est je vais accoucher. Que neni !!!

Plusieurs minutes après, rien. Une heure après…rien. Plusieurs heures après toujours rien !!! Chaque sensation je me disais ca y est je vais avoir une contraction, mais non ca n’arrivait pas….

Le lendemain, jeudi, rebelote. On me remet du gel. Là je me dis ca y est, il va arriver !!! Ca faisait deux jours que j’étais à l’hospital donc comment vous dire que j’étais déjà soulé. Donc encore une fois, gel….et encore une fois….rien ! R.I.E.N., rien !

Je commençais à sérieusement péter un plomb ! La bouffe était limite, je m’ennuyais. Heureusement qu’une de mes soeurs habitait pas loin. Elle venait me voir. J’ai eu des copines aussi, mais bon, ca ne dure qu’un temps…

Vendredi, j’attends le passage du médecin pour qu’elle puisse me remettre une troisième et dernière fois du gel. Ah oui, car dans l’hospital dans lequel j’étais, la politique est qu’ils posent le gel au maximum trois fois, ensuite ils passent à l’ocytocine (par voie intraveineuse si je ne me trompe pas). Apparemment ca fait beaucoup plus mal….Donc là c’était pas troisième et dernière chance ! J’attends donc. J’attends….J’attends… Que se passe t’il ??? On ne vient pas me voir on ne me dit rien. Ca faisait déjà trois jours que je me baladais dans l’hôpital ! Au secours !!!! Une infirmière vient enfin me dire qu’il y a trop de monde aux urgences de la maternité, qu’ils ne peuvent donc pas me faire accoucher maintenant! Il faudra attendre le lendemain. Ahhhhhahhhhhh. Pas le choix, j’ai du être patiente.

Le lendemain, vers 17h (et non ils n’allaient pas faire ca le matin, c’était trop demandé), on m’emmène pour me poser mon gel. Cette fois le médecin m dit « bon là je l’ai mis bien au fond, ca devrait fonctionner).

Heuueuuuu comment vous dire….. En effet ca a fonctionné !

Moins de cinq minutes plus tard, j’ai ressenti ma première contraction !

Depuis le début de ma grossesse, je me demandais ce qu’était une contraction, est-ce que j’allais vraiment les sentir…etc Je peux vous dire que là…….je l’ai bien ressenti. Damn !!! Je ne peux même pas vous expliquer cette douleur.

Pour celle qui n’ont pas encore eu d’enfants, arrêtez vous là. Les autres pourront continuer d’ici quelques jours, je vous raconterai la suite

;-)
Sorry, je dois allez m’occuper de mon petit loup.

xoxo

accouchementbébéblog mamancliniquecontractiondéclenchementmamanmaternitéocytocine

Partager sur:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbanplaygirl 441 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine