Magazine France

Quand Marianne parle d’intégration, ça sent (vraiment) le vomi… #malikasorel #antifa

Publié le 24 novembre 2014 par Gédécé @lesechogaucho
Quelqu'un(e) pourrait-il lui montrer la pièce qui lui manque, à elle ?

Quelqu’un(e) pourrait-il lui montrer la pièce qui lui manque, à elle ?

C’est vraiment consternant. Marianne, un journal républicain, vraiment ? Serait-ce au sens anglo-saxon plutôt qu’hexagonal ? Car enfin, proposer à une tenante de la pensée Zemmourienne d’analyser un rapport sur l’immigration, c’est comme de demander à Marine Le Pen de plancher sur les droits de l’homme… Et si vous contestez ce que j’écris là, c’est que vous ne la connaissez pas, cette Malika Sorel-Sutter… (Afin de ne pas alourdir inutilement ce billet, tout en vous familiarisant avec sa pensée de haute volée, je vous fournirai une liste de liens afin de vous la dévoiler, idéologiquement parlant, plus avant. Attention, ça sent vraiment  – très – mauvais).  Certes, elle pourrait sembler aux non-initiés représenter une certaine compétence en la matière puisqu’elle fut nommée, par Nicolas Sarkozy, membre du Haut Conseil à l’intégration en 2009. Mais est-il vraiment nécessaire de préciser que la perception de l’immigration et de l’intégration par le sarkozysme a pris un sens très particulier, ces derniers temps, où le rapprochement dramatique entre les thèses de l’UMP en la matière et celles du FN sont si troublantes, et désastreuses pour notre climat national et notre bien vivre ensemble ? Franchement, chez Marianne, reconnaissez que vous avez gravement merdé, là… Où assumez votre zemmouritude publiquement, comme cela, ce sera plus clair.

Pour aller plus loin, à propos de Malika Sorel-Sutter

Sur France culture, en 2009, dans un débat avec le philosophe Alain Renaut sur le thème : Liberté, Egalité, Diversité : une nouvelle devise républicaine ? elle déclarait notamment :

« Les personnes issues de l’immigration renvoient une image épouvantable au reste de la population. Les Français ont une mémoire. Ils ont accueilli de nombreux flux migratoires. Ils n’ont jamais assisté à un tel déchaînement de violence, une telle haine… » « Au Maghreb, les gens sont consternés par ce qui se passe en France. Pour eux, la situation est liée à cette « repentance » et la responsabilité en incombe aux adultes français qui passent leur temps à se prosterner et être à genoux… » « Je vous laisse deviner ce qui se passe lorsqu’un peuple estime que ses élites ne le représentent plus, ne défendent plus son identité, ne défendent plus ce qu’il est, eh bien l’étape suivante, c’est que le peuple reprend son destin en mains. » Dans un article du Figaro, le 12 décembre 2013, elle réagit ainsi à la lecture d’un autre  rapport sur le même thème, commandé par le premier ministre d’alors, JM Ayrault :

LE FIGARO. – Comment jugez-vous les recommandations de ce rapport?

Malika SOREL-SUTTER. - Elles sont fidèles à la commande de Matignon, qui avait adressé une lettre de cadrage très claire aux ministres concernés. La rupture avec l’héritage du peuple français est pleinement assumée. Rien n’est laissé au hasard, comme en témoignent les recommandations qui détaillent les modalités de la rééducation des masses. Il faut traquer les Français de souche culturelle européenne et leur propension à discriminer l’autre, en mettant sur pied de nouvelles institutions, ainsi qu’une multitude de mesures dignes d’une véritable police de la pensée. Même la langue française voit sa suprématie contestée! À aucun moment on ne trouve l’expression d’une quelconque reconnaissance de dette pour tout ce que la France a pu donner aux étrangers extraeuropéens et à leurs enfants. Le nombre de fois où apparaît le mot «devoir» est révélateur de l’esprit du texte: 13 fois seulement, tandis que le mot «droit» est cité 440 fois!

On pourrait multiplier à l’envi les déclarations racistes de cette personne présentée comme une experte en immigration là où elle n’est qu’un élément de propagande zemmourienne, c’est à dire plutôt proche des thèses du FN.  Elle se targue régulièrement de pouvoir livrer une parole politiquement incorrecte, tout comme Zemmour, en se prévalant de son origine qui le lui permettrait donc plus volontiers, y ajoutant une touche de crédibilité supérieure… Ben non. Le racisme, c’est le racisme, point barre. Et le fait qu’elle soit si volontiers relayée par tout un tas de sites racistes, conspis, et autres vomissures internétiques telles que riposte laïque, F Desouche, Défrancisation, les réseaux identitaires, et qu’elle inspire de la sympathie à l’odieux D.Goux me semble en dire assez long sur son registre idéologique….

D’autres suggestions de lecture plus complètes :

Malika Sorel : “La France s’autodétruit sans rendre service aux immigrés”

« On ne peut pas devenir Français uniquement en respirant l’air français« 

Malika Sorel : «Le pouvoir bascule dans la préférence étrangère»

« Sur l’intégration, la France fait trop de concessions »

Et si vous en avez le courage et la volonté, allez voir son blog perso, à qui je ne ferai pas la grâce d’un lien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte