Magazine Santé

Cancer : 400 planques dans l'ADN pour cacher ses mutations

Publié le 24 novembre 2014 par Santelog @santelog

CANCER: 400 planques dans l'ADN pour cacher ses mutations – Cancer ResearchLes scientifiques du Cancer Research UK révèlent des spots aveugles cachés dans l’ADN qui dissimulent des anomalies génétiques qui peuvent causer le cancer. 400 exactement, selon cette étude publiée dans la revue Cancer Research. Une étape importante pour mieux comprendre la biologie du cancer, mais des anomalies qui restent encore extrêmement difficiles à décoder, en particulier en pratique clinique.

Car ces défauts sont cachés dans les zones difficiles à lire avec les technologies génétiques actuelles et n’ont pu être révélés ici, par ces chercheurs du Manchester Cancer Institute, que grâce à une fine comparaison de 2 bases de données génétiques géantes développées à partir de l’analyse de cellules cancéreuses cultivées en laboratoire, recoupées également avec la base de gènes déjà documentés comme associés au risque de cancer.

 

Les chercheurs identifient ainsi 400 points aveugles dans les gènes, dissimulés dans les zones d’ADN si répétitives qu’elles font «  bégayer  » les technologies de lecture génétique actuelles.

Comprendre l’histoire génétique du cancer… Le Dr Andrew Hudson, chercheur à l’Université de Manchester et auteur principal de l’étude explique que les gènes racontent une histoire mais que, dans ce cas certaines pages sont manquantes, ou illisibles. Certaines pages, à la lecture, peuvent sembler sans intérêt, pourtant elles abritent des rebondissements importants dans l’intrigue, qui pourraient contribuer à notre compréhension du cancer. L’objectif, parvenir à décoder ces pages pour comprendre toute l’histoire.

pour mieux le détecter et le traiter : En ayant une bonne connaissance des origines génétiques du cancer, il devient possible de repérer comment la maladie se déclenche et se développe. Prendre en charge la maladie à racine donnera à bien plus de patients des chances plus importantes de survie.

Ainsi, si les scientifiques trouvaient, dans l’avenir, le moyen d’accéder et d’identifier ces défauts aveugles, ce serait certainement un vers le développement de tests de détection mais, aussi, de nouveaux traitements personnalisés.

Source: Cancer Research September 25, 2014 DOI: 10.1158/0008-5472.CAN-14-1020 Discrepancies in Cancer Genomic Sequencing Highlight Opportunities for Driver Mutation Discovery

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 69803 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine