Magazine Autres sports

Les dernières réflexions sur la semaine # 12

Publié le 25 novembre 2014 par Sixverges
Les dernières réflexions sur la semaine # 12On décortique les cédules restantes dans l’AFC Nord dans les réflexions, mais en attendant, les malheurs des Saints se poursuivent au MNF.
Ravens  34  Saints 27
TSN nous laisse de nouveau tomber, au profit des putrides Sénateurs et du basket-ball. Du basket-ball, wtf??? J’ai beau essayer, ça reste le sport le plus plate du monde, à égalité avec le boulingrin et les concours canin! Viva RDS pour ce soir donc! D’ailleurs, je dois dire que l’avant-match du réseau, l’émission Blitz, n’est pas mal du tout. Matthieu Proulx mène le tout de main de maître et on ne peut que se réjouir qu’une telle émission existe à la télévision francophone. Seul bémol, RDS n’a jamais vraiment remplacé Denis Casavant à la description. Matthieu Jolivet s’est amélioré, mais nous sommes à des années lumières de Mike Tirico disons…
Pierre Vercheval dit justement que les Saints auront de la misère à courir contre le front défensif des Ravens juste au moment où Joe Morgan s’échappe sur 67 verges sur un jeu renversé. Seul le Horse Collar Tackle de Ladarius Webb l’empêche de franchir la zone de buts. La prophétie de l’analyste se révèle toutefois fort pertinente par la suite alors que les locaux sont incapables de franchir les 2 verges restantes, malgré 3 essais de Mark Ingram. Baltimore y va du premier statement du match en fermant la porte 4 fois de suite, mais reprennent acculés à leur zone de buts. Qu’à cela ne tienne, Joe Flacco taille en pièces la défensive du Bayou avec une facilité déconcertante et Steve Smith y va d’un attrapé spectaculaire pour compléter le travail. Un des 99 verges les plus faciles à gagner de l’histoire, 7-0 B-More!
Après un échange de bottés de dégagement, Josh Morgan se remet à l’ouvrage et amasse 62 verges cette fois sur un jeu de passe. Jimmy Graham termine le travail et c’est l’égalité, 7-7. Justin Forsett redonnera rapidement les devants aux visiteurs, mais le vent tourne par la suite alors que les locaux inscrivent les 10 derniers points de la demie, les 7 derniers gracieuseté de Marques Colston. 17-14 Saints à la pause.
Après un placement qui créé l’égalité sur la première poussée du 3e quart, la défensive des Ravens se lève et met de la pression sur le QB des Saints qui décoche une bien vilaine passe interceptée par Will Hill. M. Colline ramène la roche jusqu’au bout pour le majeur défensif. Baltimore ajoutera un placement au début du dernier quart, ces 13 points consécutifs leur conférant un avantage de 10 points, 27-17 Ravens.  Shayne Graham réduit l’écart à une possession, mais Justin Forsett, qui connaît un très fort match, ferme les livres en inscrivant le majeur sur une course de 20 verges avec 3 minutes à jouer. Jimmy Graham réduira l’écart dans la dernière minute, mais c’est trop peu trop tard. Baltimore l’emporte 34-27.
Les Saints viennent de perdre 3 parties consécutives à domicile, une chose qui semblait impensable tant ils sont habituellement dominants chez eux. La défensive est molle et n’arrête rien, tandis que Drew Brees commet beaucoup trop de revirements. La Nouvelle-Orléans présente un gênant dossier de 4-7, mais savez-vous quoi, c’est suffisant pour partager la tête de la pathétique NFC Sud.  Du côté des Ravens, la victoire leur permet d’afficher le dossier inverse des Saints, soit 7 victoires et 4 défaites, mais ça ne leur vaut que le 3eéchelon de la brutale AFC Nord. Nous y reviendrons dans les réflexions.
Jets  3  Bills 38
Bon, vous connaissiez les circonstances, les Bisons ont du quitter leur zone sinistrée temporaire pour aller jouer le match dans une zone sinistrée permanente, soit Détroit! Sauf qu’ils se sont magnifiquement ajustés aux bouleversements des derniers jours tout en se relançant dans la course aux séries en massacrant les Jets 38-3. Le match n’était pas télévisé (qui s’en plaindra?), mais je m’en voudrais de ne pas souligner l’attrapé démentiel de Robert Woods des Bills. Ce n’est pas tout à fait Odell Beckham Jr., mais disons que ça valait le détour!
Parlant de catchs d’anthologie, le site web de la NFL vient de publier son top-10 de tous les temps. Comme toutes les listes de ce genre, c’est à prendre avec un grain de sel, mais ça demeure tout de même un plaisir pour les yeux. 
Les dernières réflexions sur la semaine # 12
Les dernières réflexions
Folle bataille :Nous en avons parlé et reparlé, ce qui se passe actuellement dans l’AFC Nord est stupéfiant. L’équipe au dernier rang de la section montre une fiche de 7-4 tandis qu’après 11 matchs, l’écart entre le premier et le dernier est d’un demi-match. Hallucinant. Nous n’essaierons même pas de prédire la suite, de toute façon, cette prédiction évoluera de semaine en semaine, mais voyons le calendrier restant pour chaque équipe.
- Bengals (7-3-1), 1er rang : @ Tampa Bay, vs Pittsburgh, @ Cleveland, vs Denver, @ Pittsburgh.
Première constatation, ils sont mieux de ne pas trébucher la semaine prochaine lors de leur gimme à Tampa parce que la suite s’annonce ardue. En effet, on peut dire sans se tromper qu’ils ont le calendrier le plus difficile d’ici la fin. Par contre, avec 3 affrontements intra-division, les positifs diront qu’ils contrôlent leur destinée.
- Steelers (7-4), 2e rang : vs Nouvelle-Orléans, @ Cincinnati, @ Atlanta, vs Kansas City, vs Cincinnati.
Inutile de chercher très loin, leur sort a de fortes de chances de se décider lors de leurs 2 batailles contre Cincinnati. Le reste du calendrier appert plutôt facile, sauf l’affrontement contre les Chiefs à l’avant-dernière semaine, à un moment où les 2 clubs seront surement en plein cœur de la course aux séries.
- Ravens (7-4), 3e rang : vs San Diego, @ Miami, vs Jacksonville, @ Houston, vs Cleveland.
S’ils tiennent le coup face à 2 adversaires de qualité impliqués dans leurs propres courses au 2e as au cours des prochaines semaines, les Ravens devraient se qualifier eux qui auront la chance d’affronter 2 clubs éliminés par la suite. Par contre, s’ils trébuchent face aux Fins ou aux bleus poudres, la finale contre Cleveland a le potentiel d’être déterminante.
- Browns (7-4), 4e rang : @ Buffalo, vs Indianapolis, vs Cincinnati, @ Caroline, @ Baltimore.
Le moins qu’on puisse dire, c’est que si Cleveland parvient à se qualifier pour les éliminatoires, ils l’auront mérité. Tous leurs adversaires d’ici la fin sont prenables, mais tous sont impliqués dans leur propre course aux séries, incluant les Panthers dans la minable NFC Sud.  Le perdant de l’affrontement de la semaine prochaine contre Buffalo peut probablement dire adieu à sa campagne de rêve.
Voilà, je ne pense pas que nous sommes plus éclairés avec ça, même si Pittsburgh et Baltimore semblent légèrement avantagés par la cédule restante. Il faudra suivre cette passionnante course jusqu’à la fin! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines