Magazine Nouvelles

Mélancolie

Par Katinka
Mes années fuient Emportant avec elles Les ombres voilées de ma jeunesse.   Entre le cœur et l'esprit. Demeurent encore Ces lambeaux de rêves Suspendus aux étoiles.   Sur la corde du temps Un homme passe, dos courbé Épuisé, il avance Dans le resserrement de sa vie Vieillit Il n'entend plus Que le murmure de ses nuits sans lune.   Seule Je regarde celui qui s'en va Il est d'ici Je suis de nulle part.   Sous le vent Un rire de cristal se brise.   Une larme À la mémoire de mon père Coule sur le miroir de l'oubli.     3eme prix du concours littéraire de Meyrin 2014

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Katinka 152 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte