Magazine

## Reste en chien ##

Publié le 26 mai 2008 par Asilepop

Myspace vient de sortir la première compil digitale réunissant exclusivement des artistes hexagonaux issus de son réseau social. Nom du projet - Me, Myspace and My Band. Aussi, une petite écoute de la pépinière communautaire s’imposait. Autant le dire directement, le principe est louable, le contenu décevant. En jeu pour les groupes sélectionnés, promo, organisation de concerts et avant tout les retours du deal de distribution passé entre l’influente triplette - Myspace, iTunes et Believe Digital.

Une des formations de la compilation - I am un chien - retient toutefois l’attention. Et ce davantage par la découverte d’un imaginaire et univers canins délirants que le groupe s’emploie à déployer dans ses contenus que par l’écoute de leurs titres électro-rock, il est vrai. L’homme, le chien. La comparaison n’en est pas à son coup d’essai et dessert diverses intentions.

Des Daft Punk à Snoop Doggy Dogg, petit retour sur les groupes musicaux qui ont utilisé l’animal à 4 pattes pour s’illustrer avec plus ou moins de succès.

L’imaginaire canin de I am un chien

De la chanson ” To beat or not to beat ” aux influences sur leur profil myspace passant des Rox et Rouky à Beethoven, le groupe pousse la comparaison avec légèreté entre l’humain et l’animal. Tout y passe. Les clips, les titres, la bio…un univers loufoque au possible.


Le public rock en a eu aussi pour son grade avec la cover de l’album “Strange” du groupe français Astonvilla.

Plus ancienne (1997) et bien moins emprunte de légèreté, l’interprétation qu’en avait proposé Daft Punk avec le clip de Da Funk. Du temps où les amateurs d’électro étaient encore marginalisés.


Daft Punk - Da Funk
envoyé par Bourat

href=”http://www.dailymotion.com/video/x142o1_daft-punk-da-funk_music”>

Les artistes hip hop en ont aussi été de leurs voix. Snoop Doggy Dogg s’est fait un nom sur cette dualité. L’album intitulé “Ghost Dog” de RZA en est un autre symbole.

L’utilisation de l’univers canin est ainsi dérangeante, provocante et mémorisable. Avec chacune ses codes, on peut parier que de nouvelles bestioles sont à venir.

Julien

Share on Facebook


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Asilepop 188 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte