Magazine

Après la vague d’Orianne Charpentier

Publié le 21 juin 2014 par 100pour100lecture

Salut à tous!

Je n’arrive pas trop  en ce moment à tenir mon rythme d’un article par semaine mais j’essaye de faire de mon mieux! Aujourd’hui, je suis très contente de vous présenter « Après la vague » d’Orianne Charpentier, un livre dont on ne parle pas beaucoup et qui le mérite pourtant largement d’après moi! Bonne lecture! :)

  • Après la vague, Orianne Charpentier

Après la vague d’Orianne Charpentier

Éditeur : Gallimard

Collection : Scripto

Date de parution : 2014

Prix : 8,90 euros

Résumé :

Il fait beau, ce jour-là, à la terrasse de l’hôtel. La famille est attablée. On discute d’un temple à visiter. Mais avec cette mer turquoise… Maxime n’a aucune envie de bouger. Il va rester ici, tranquille, à profiter de la plage avec Jade, sa sœur jumelle. Quelques minutes plus tard, une vague apparaît. Une vague qui n’en finit pas de grossir. Une vague qui engloutit tout. Dans leur course folle, Jade lâche la main de son frère. Pour Max, il n’ y a plus de mots. Plus de larmes. Plus de présent. Plus d’avenir. Pourra-t-il survivre à ce drame ?

Mon avis :

J’avais acheté ce livre il y a quelque temps au Salon du livre de Montaigu où j’avais d’ailleurs posé quelques questions à l’auteure (cf.article Salon du livre de Montaigu). Dès le départ il m’avait beaucoup tenté de par sa couverture, que je trouve magnifique soit dit en passant et les thèmes du deuil, de la culpabilité, de la reconstruction m’intéressaient   beaucoup. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue du tout, bien au contraire…

J’ai été vraiment bouleversée par ce livre. Pourquoi? Tout simplement car c’est magnifiquement bien écrit, avec beaucoup de sensibilité et l’histoire m’a beaucoup émue. Comme vous l’avez lu dans le résumé, c’est celle d’un ado ordinaire, Maxime (Max), un peu rebelle et dont le monde ne tourne qu’autour de sa mèche, qui voit sa vie basculer en un instant lorsqu’une vague surgit et emporte sa sœur jumelle Jade, le laissant désespéré et insupportablement coupable de sa mort et d’être encore en vie. L’auteur montre ici, de manière réaliste toutes les étapes, tous les détours et rencontres que l’adolescent va vivre pour se reconstruire. Il passe par le choc, l’incompréhension d’abord, la culpabilité étouffante de celui qui pense ne pas être digne de sa vie, ce qui le ronge peu à peu, le poussant à faire de mauvais choix comme le suicide et la fuite. Le fait que l’histoire soit racontée par Maxime lui-même nous permet d’être au cœur du roman, de connaître ses réactions, ses sentiments, de comprendre ses choix…J’ai beaucoup aimé cette dimension psychologique qui est la base du livre. Cela nous rappelle qu’après une catastrophe naturelle, il n’y a pas que la reconstruction matérielle mais aussi et surtout la reconstruction humaine. Même si le résumé ne paraît sans doute pas très joyeux, c’est pourtant un récit plein d’espoir qui nous montre qu’il y a toujours un moyen de se sortir des épreuves, même des plus difficiles pourvu que les bonnes personnes croisent notre chemin et que l’on sache retirer ce qu’il faut de chaque rencontre… En effet, Maxime m’a un peu fait pensé au Petit Prince qui va de planètes en planètes, dans lesquelles il croise des personnages très différents mais qui vont chacun l’enrichir un peu plus, c’est ici le cas avec Mikaël, un sdf, une religieuse et un danseur qui lui apporteront tour à tour leurs expériences et l’aideront à profiter de ce cadeau qu’est la vie tout en faisant son deuil. Au fur et à mesure, Max va comprendre qu’il n’est pas seul dans sa souffrance et qu’il existe bien des sortes de vagues…

Cette histoire est un gros coup de cœur, elle a fait beaucoup de remous en moi et m’a fait davantage prendre conscience de la détresse des personnes vivant ce genre de catastrophes. J’ai été touchée par les magnifiques dialogues (dont je vais mettre des erxtraits) du livre qui ont un chacun une belle symbolique et poussent à la réflexion! De plus, le prologue de l’auteur est très beau. Bref,un livre extraordinaire comme je n’en avais pas lu depuis longtemps. Je le conseille fortement à tous à partir de 14 ans.

« Oui nous vivons en surfant sur l’écume de la vie, sans jamais comprendre vraiment ce que c’est que la vie. Jusqu’à ce qu’une vague nous engloutisse; qu’elle nous broie, qu’elle nous brise, qu’elle nous lâche et nous rejette, pour nous remettre au monde, nu comme un nouveau-né – et tout recommencer, autrement. »

« Pour moi, le monde est un peu comme celui d’Harry Potter. Je veux dire par là que, quand on croit, on croit que le monde n’est pas seulement celui qu’on voit, que le réel n’est pas seulement ce qui est visible. on croit que toute vie a un sens et une importance infinie, que chaque individu sur cette terre porte une promesse qui le lie aux autres, une promesse dont il n’a même pas conscience, la plupart du temps. On croit aussi que chaque choix que l’on fait a des conséquences sue le reste du monde, et que, quand c’est un choix d’amour, il porte de beaux fruits, et quand c’est un choix de non-amour, il porte des fruits amers. »

Voilà  pour cette loongue critique! J’espère que vous avez aimé! N’hésitez pas à donner votre avis! ;)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


100pour100lecture 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte