Magazine

Otages

Publié le 25 mai 2008 par Lili

Vous devrez vous excuser pour ce retard, expliquer, vous excuser à nouveau sous le regard compatissant teinté de pitié que vous observerez chez les parisiens intra-muros ! Ah les pauvres banlieusards !!

Pour prendre le temps de vous concentrer avant votre intervention, ce matin, vous aviez prévu une marge. Que vous avez été bien inspiré ! Et pourtant, ce temps précieux se réduit comme une peau de chagrin.

Autant pour oublier et vous échapper de ce train que pour rester zen face au défi qui vous attend dans quelques minutes en salle de conférence, vous optez pour la grande évasion. Vous tentez d'ouvrir le livre de poche que vous avez encore dans la main. La couverture souple effleure le bras de votre voisine dont le regard s'obscurcit en lançant des éclairs et elle vous lâche alors dans le nez un soupir digne d'un sèche-cheveux ! Peu importe, chacun tente de gérer ce genre de situation comme il peut. Un roman vous emporte loin, ailleurs, il ouvre une parenthèse qui se refermera une fois arrivée au bureau.

... bien assez de privilèges..., ils exagèrent...., on leur donne ça et ils veulent ça ! On en a marre d'être pris en otage!"...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lili 269 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte