Magazine Cinéma

Critique: Hunger Games-La Révolte partie 1

Publié le 30 novembre 2014 par Captainblogbuster @dionombo

434577Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

Un an après l’excellent Hunger Games: L’embrassement, la suite des aventures de Katniss se dévoile enfin. Le précédent opus se terminant sur un cliffhanger frustrant rendait l’attente encore plus insupportable. Hunger Games, étant devenue une franchise à succès, cède à la dernière mode d’Hollywood: diviser en deux le dernier épisode d’une saga. Était-ce un bon choix?

585400.jpg-c_640_360_x-f_jpg-q_x-xxyxx
Même si ce film est différent des deux premiers, on est encore une fois fidèle au support d’origine mais paradoxalement, je trouve que cette fidélité nuit un peu au développement du film. Les deux premiers volets avaient un contenu qui maintenait l’intérêt du spectateur: les fameuses Hunger Games. On a pu voir dans l’opus précédent que les districts étaient une véritable poudrière et avec ce troisième volet, on attendait de voir l’étincelle qui ferait tout exploser. Malheureusement, dans cette première partie, on verra que la révolte tant attendue est encore timide…

Critique: Hunger Games-La Révolte partie 1
Comme je l’ai dit plus haut, Francis Lawrence reste fidèle au livre. Katniss doit assumer plus que jamais son rôle de symbole de la rébellion et être aussi l’instrument du district 13. Ce qui est intéressant avec ce volet, c’est le terrain d’affrontement entre le Capitol et le District 13: la communication. La manipulation des images reste l’une des constante de cette saga. Francis Lawrence profite aussi de cet épisode pour étoffer un peu plus les personnages tout en en introduisant de nouveaux. Le problème, c’est que ces deux points, bien qu’intéressant, plombent un peu le film. Le film est parsemé de longueurs qui auront tendance à endormir le spectateur. Bien que la tension entre le Capitol et les District est palpable du début à la fin film, les affrontements sont presque invisible. Quitte à s’éloigner un peu du support d’origine, le réalisateur aurait dû mettre quelques scènes d’action supplémentaire. Je pense par exemple à une scène d’assaut du Capitol où on ne voit strictement rien ou encore une scène de sauvetage qui aurait mérité d’être un peu plus pimentée…
Hunger-Games-3-140917-01-700x420
Jennifer Lawrence nous incarne une Katniss un peu moins forte que les deux épisodes précédent. Elle reste déterminé à certains moments mais la plupart du temps, on la voit ce préoccuper du sort de Peeta et ça à tendance à un peu nous lasser. D’ailleurs ce dernier, toujours interprété par Josh Hutcherson, est un peu moins présent à l’écran mais son personnage sera plus qu’intéressant dans le prochain film. Liam Hermsworth, au contraire, bénéficie beaucoup plus de temps à l’écran mais le développement du film n’aide pas à révéler tout le potentiel du personnage. Le casting secondaire s’en sort très bien, notamment la sublime Julianne Moore qui nous incarne à la perfection la Présidente Coin et Natalie Dormer nous interprète une Cressida vraiment charismatique. Le rôle du Président Snow sied plus que jamais à Donald Sutherland.

Hunger Games-La Révolte: partie 1 respecte le support d’origine. Malheureusement, à trop vouloir finir en apothéose pour le dernier film, Francis Lawrence nous livre une première partie qui manque cruellement de dynamisme et ennuyeux par moments. Etait il vraiment nécessaire de couper ce volet en deux? Ma note: 5/10


Réalisée par Francis Lawrence avec Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Philp Seymour Hoffman, Julianne Moore et Donald Sutherland. Déjà en salle. Durée: 2h03.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Blue Ruin - Critique

    Blue Ruin Critique

    Une vengeance tant attendue !Réalisé par Jeremy Saulnier, Blue Ruin raconte l'histoire de Dwight (Macon Blair) qui va se retrouver embarqué dans une impasse... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • The Raid 2 - Critique

    Raid Critique

    Welcome To Jakarta !Trois ans après le choc visuel du premier « The Raid », le réalisateur gallois exilé en Indonésie Gareth Evans reforme sa team de combat ave... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Transformers : l'âge de l'extinction - Critique

    Transformers l'âge l'extinction Critique

    Jurassic Transformers !Toujours réalisé par "Mister explosion" Michael Bay, quatre ans après Transformers : La Face cachée de la Lune, les humains sont en guerr... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Boyhood - Critique

    Boyhood Critique

    Une histoire un peu classique, mais un concept original !Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • La Planète des singes : l'affrontement - Critique

    Planète singes l'affrontement Critique

    Une suite vraiment Bon(obo) !La Planète des singes: l'affrontement se déroulant dix ans après que la pandémie simienne ait décimé l'humanité à la fin du... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Détective Dee II : La Légende du Dragon des Mers - Critique

    Détective Légende Dragon Mers Critique

    Élémentaire mon cher Détective Dee !Réalisé par Tsui Hark (La légende de Zu, Détective Dee 1...), Détective Dee 2 : la légende du dragon des mers, inspiré d'un... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Mister Babadook - Critique

    Mister Babadook Critique

    Shining à la sauce kangourou !Le fantastique australien a toujours une identité particulière dans l'histoire du cinéma (La dernière vague, Harlequin, Panic at... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Captainblogbuster 515 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine