Magazine Coaching sportif

Les fonds d’insertion des personnes handicapées encore réduits

Publié le 01 décembre 2014 par Emmanuel S. @auxangesetc

J’avais déjà fait part de mon indignation sur le traitement réservé aux personnes handicapées en France. Entre le report honteux de l’obligation pour les établissements publics et les transports d’être dotés d’équipements d’accès pour les personnes handicapées (clic) ou les propos indignes d’un président de la république (clic), j’étais déjà assez révolté de l’attitude de la France, pourtant toujours première à donner des leçons partout dans le monde, sur tout sujet et à n’importe quelle occasion. Quelle blague!

On peut donc continuer dans la série « handicapés, vous serez les derniers« . Certes, Man me dira que la Bible dit que les derniers seront les premiers. Et il a raison. Je suis content de voir qu’il est finalement à l’écoute des messages bibliques subliminaux. Les handicapés seront évidemment bien accueillis au Royaume de Dieu. En attendant, ils doivent vivre aux pays des sans-dents où rien n’est fait pour qu’ils puissent vivre comme tout le monde. Ironique alors que le président actuel a dit, lors de sa triomphale campagne pour l’élection présidentielle, où les gens n’ont voté pour lui que pour éviter un nouveau quinquennat du chihuahua à l’épaule tressaillante, ne pas vouloir opposer les français. Mais sa politique envers les handicapés a pour conséquence de les mettre encore plus à la marge d’une société individualiste et égoïste.

Mais je m’égare. J’en oublie la source de mon courroux. Elle est simple: 30 millions d’euros ont été ponctionnés sur le FIPHFP, comprenez le Fonds d’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique. Et tout cela pour quoi? Pour créer des emplois précaires, ces fameux contrats aidés, sorte de CDD rendant la situation des intéressés encore plus misérable, dans le seul but de dire que l’Etat fait quelque chose pour l’emploi en donnant l’illusion de création d’emplois. Tant que les chiffres du chômage baissent, le reste sera le problème du successeur…

Ce très cher et compétent François Rebsamen (on ne sait vraiment plus qui choisir pour occuper des fonctions ministérielles ces derniers temps), qui a encore perdu une occasion de se taire, a même osé dire que ces fonds dormaient! Incroyable quand on sait que le FIPHFP est pourtant à destination des établissements publics pour les aider à financer des travaux destinés à permettre l’accès aux personnes handicapées. Donc si la personne publique ne passe pas commande, que dis-je, ne respecte pas ses obligations légales (!!), alors le fonds n’est pas utilisé. Quelle triste ironie, quelle justification pathétique, quelle belle priorité donnée par un gouvernement d’amateurs aux abois et pour une France en faillite. Bientôt la Grèce fera office d’eldorado. Et dire que Sarko revient, on est vraiment pas dans la merde… Nous avons le choix entre la peste et le choléra. Heureusement que les Russes attaquent, ils nous sauveront tous…

Non seulement rien n’est fait pour les handicapés, mais pour une fois qu’un fonds était dédié à l’accessibilité à la vie quotidienne des handicapés, on ponctionne les fonds. Il ne faudra pas non plus mettre trop d’argent pour cette minorité. D’autres ont plus de poids politique. Il faut donc la jouer tactique…

Autant j’aime pratiquer l’auto-dérision et ai un sens aigu de la provocation, autant sur ce sujet, je n’ai aucune envie de rire. Je trouve relativement honteux d’être dans un pays soit disant développé, soit disant à la pointe des droits de l’homme, et de voir le traitement finalement réservé aux personnes en situation de handicap. Quant on voit les conséquences, notamment le taux très élevé de chômage parmi ces personnes, je trouve cela pathétique. On ferait mieux d’arrêter de parler et d’agir un peu plus. Qu’on arrête de dépenser des millions et des millions d’euros avec des conneries d’aides pour des personnes qui usent et abusent d’un système ou la création de commissions, agences ou autres entités toutes aussi inutiles que les footballeurs ou la télé mais qui n’ont d’autre objectif que de faire plaisir aux « amis » politiques des élites qui nous dirigent. Tu parles d’élites… Tu parles d’un gâchis d’argent.

Je suis impatient de voir quelle sera la prochaine décision pour les personnes en situation de handicap…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog