Magazine Auto/moto

Mazda-CX-3 2016 : Une Mazda3 sur les stéroïdes?

Publié le 01 décembre 2014 par Critiqueauto
Mazda-CX-3 2016 : Une Mazda3 sur les stéroïdes?

Soulevez une Mazda3 de quelques centimètres, ajoutez lui un bas de caisse en carbone et une silhouette légèrement plus affĂťtée et vous obtiendrez ce que le constructeur japonais clame comme étant son nouveau VUS compact, le Mazda CX-3 2016. Dévoilé au Salon de Los Angeles, le CX-3 fera son entrée sur le marché dès le printemps prochain au grand bonheur de ceux et celles qui croient en la technologie SKYACTIV puisqu’il en profitera de série tout comme c’est le cas pour la Mazda3 et le CX-5.

La Mazda3 a d’abord séduit avec son prix pour ensuite charmer le monde entier avec son sourire. Néanmoins, ce qui manque à la troisième génération de la voiture du constructeur japonais c’est une version plus audacieuse, plus à même de répondre aux sévères critères de sélections des consommateurs à travers le monde. Cette version est née à travers le CX-3 qui reprend vaguement la ligne d’une Mazda3 familiale. Sa face avant est plus imposante et sa silhouette en générale attire davantage l’attention. Ce que Mazda a fait avec son CX-3, c’est tout simplement d’offrir un petit VU pratique et confortable au prix d’une familiale de moyenne gamme, ce qui risque d’être assez bien reçu. Même si le constructeur japonais n’a pas encore estimé de chiffre quant aux ventes de son nouveau VUS, il y a fort à parier que le CX-3 talonnera le Mitsubishi RVR et le Dodge Journey, les actuels champions de la catégorie.

Un VUS japonais

Plusieurs personnes ont critiqué la décision de Mazda quant à la fabrication de ses Mazda3 au Mexique plutôt qu’au Japon. Heureusement, et peut-être que c’est ce qui donnera un coup d’envoi spectaculaire à celui-ci, le Mazda CX-3 sera assemblé au Japon.

On commence en douceur

Comme on aurait pu assez facilement le deviner, le Mazda CX-3 sera propulsé par un petit moteur de 4 cylindres de 2.0 litres dont la puissance s’élève à 155 chevaux. Ce dernier sera couplé à une boîte automatique à 6 rapports, ce qui promet une consommation d’essence inférieure à la moyenne. Et comme son look le laisse entendre, le Mazda CX-3 2016 offrira de réelles capacités hors route, à condition d’opter pour cette option bien évidemment puisque la traction intégrale ne sera pas offerte de série. Comme vous aussi probablement, je suis impatient d’en apprendre davantage sur le CX-3 2016 qui offrira, à mon avis, une compétition sérieuse dans la catégorie des VUS compacts.

Auteur: Jean-Sébastien Poudrier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Critiqueauto 3727 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines