Magazine Assurances

Un innocent passe 39 ans derrière les barreaux

Publié le 01 décembre 2014 par Daniel Leprecheur

Ricky Jackson a été innocenté et libéré le 22 novembre 2014 à Cleveland (Ohio) après avoir passé 39 longues années de prison … pour rien.

 « Je suis très heureux. Il n’y a pas de mot pour exprimer ce que je ressens en cet instant », a-t-il confié à sa sortie de prison. « Je suis très heureux. Il n’y a pas de mot pour exprimer ce que je ressens en cet instant », a-t-il confié à sa sortie de prison.


« Je suis très heureux. Il n’y a pas de mot pour exprimer ce que je ressens en cet instant », a-t-il confié à sa sortie de prison.

L’histoire en un mot

En 1975, Ricky Jackson avait 18 ans. Il est accusé d’avoir blessé 2 personnes lors d’un cambriolage : il est alors condamné à mort sur la base d’un faux témoignage d’un enfant de 12 ans. Mais la peine capitale est abolie trois ans plus tard dans l’état de l’Ohio – laissant l’homme en vie – mais emprisonné à vie.

« J’ai été manipulé par la police »

Venu se rétracter officiellement devant le juge, le faux témoin Eddie Vernon, âgé d’une cinquantaine d’années, a avoué n’avoir jamais rien vu de ce crime auquel il était prétendument le témoin.
Cet homme avait confessé son mensonge à un pasteur de l’Ohio lui expliquant qu’il pensait alors « faire ce qu’il fallait » et qu’ainsi il aidait la police à résoudre l’enquête.

Lorsqu’il a entendu le coup de feu, Eddie Vernon était en fait dans un car scolaire, à quelques centaines de mètres du lieu du crime. Mais sous l’entêtement et la pressions des forces de l’ordre, il avait été contraint d’identifier des hommes qu’il n’avait en fait, jamais vus.

« J’étais un enfant noir du quartier, pauvre et sans éducation. Un homme blanc avait été tué. Je ne connaissais rien du système judiciaire. Pensez-vous vraiment qu’à 12 ans, je pouvais faire face à ces policiers qui me criaient au visage ? », a-t-il murmuré en larmes devant le juge.

Juste après être sorti du tribunal, Ricky Jackson a déclaré ne ressentir aucune « animosité » envers le témoin.

« À l’heure actuelle, tout le monde le voit comme un adulte, mais en 1975, c’était un môme de 12 ans qui a été manipulé et forcé par la police (qui l’a) utilisé pour nous mettre en prison ».

Un triste record

Après près de 15000 nuits passés en prison durant lesquelles il n’a jamais cessé de clamer son innocence, Ricky Jackson établi le record de la plus longue erreur judiciaire connue à l’heure actuelle.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Daniel Leprecheur 2425 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine